LA MAIN DANS LA MAIN : ÉLÈVES + ENSEIGNANTS + PARENTS = ÉDUCATION ASSURÉE
 
البوابةاليوميةس .و .جبحـثقائمة الاعضاءالتسجيلدخولالرئيسية
المواضيع الأخيرة
بحـث
 
 

نتائج البحث
 

 


Rechercher بحث متقدم
احصائيات
هذا المنتدى يتوفر على 8639 عُضو.
آخر عُضو مُسجل هو said fatih فمرحباً به.

أعضاؤنا قدموا 86890 مساهمة في هذا المنتدى في 16902 موضوع
التبادل الاعلاني
احداث منتدى مجاني
روابط مهمة
عدد زوار المنتدى
Maroc mon amour

خدمات المنتدى
تحميل الصور و الملفات

شاطر | 
 

 Grammaire : La comparaison : Supériorité - Infériorité - Égalité

استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي اذهب الى الأسفل 
كاتب الموضوعرسالة
abdelhalim berri
المدير العام
المدير العام


الإسم الحقيقي : Abdelhalim BERRI
البلد : Royaume du Maroc

عدد المساهمات : 17476
التنقيط : 67424
العمر : 56
تاريخ التسجيل : 11/08/2010
الجنس : ذكر

مُساهمةموضوع: Grammaire : La comparaison : Supériorité - Infériorité - Égalité   الأحد 23 مارس 2014, 23:14

La comparaison
Supériorité - Infériorité - Égalité


1.
Ma sœur aînée est aussi âgée que ma cousine.
2.
Cet examen était plus difficile que celui de l'an dernier.
3.
Les filles sont plus soigneuses que les garçons.
4.
Ce livre de lecture est moins lourd que ce dictionnaire.
5.
Les croissants au chocolat sont aussi délicieux que les croissants aux fraises .
6.
Les enfants de nos voisins sont plus sages que les nôtres.
7.
Ta chemise est moins chère que tes espadrilles?
8.
Marcel Pagnol est aussi célèbre qu’Antoine de Saint-Exupéry.
9.
Tes notes mensuelles sont moins bonnes que celles du mois dernier.
10.
Ton thé à la menthe est aussi chaud que mon café.



A°-On distingue trois comparatifs:


1-
Comparatif de supériorité: en utilisant PLUS ... QUE

Tes cheveux sont PLUS courts QUE les cheveux de ta sœur.
2-
Comparatif d'infériorité: en utilisant MOINS ...QUE
Cette règle est MOINS longue QUE la tienne.
3-
Comparatif d'égalité: en utilisant AUSSI ... QUE ou AUTANT ... QUE
Ton pantalon est AUSSI sale QUE ta chemise.




C°-La comparaison peut porter sur

Un nom : Ce livre contient plus de pages que celui qu'on a vu hier.
Un adverbe : Sara travaille moins sérieusement que Paule.
Un adjectif : ce manteau est aussi cher que le tien.
Un verbe: Je lis plus que mes frères.


EXERCICE
1.
Le miel est (sucré)........................ la moutarde.
2.
Le mois de février est (long)...................... le mois de septembre.
3.
et le mois de juillet est (long)....................... le mois d'août.
4.
Pour la santé l'eau est (bonne) ..............................l'alcool.
5.
L'hiver est (froid)........................... l'automne
6.
Le métal argenté est un métal (précieux)............................... l'or.
7.
Dans la fable, le corbeau est (rusé)..................................... le renard
8.
La tortue est (rapide)............................. le lièvre!



الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://halimb.ba7r.org
abdelhalim berri
المدير العام
المدير العام


الإسم الحقيقي : Abdelhalim BERRI
البلد : Royaume du Maroc

عدد المساهمات : 17476
التنقيط : 67424
العمر : 56
تاريخ التسجيل : 11/08/2010
الجنس : ذكر

مُساهمةموضوع: رد: Grammaire : La comparaison : Supériorité - Infériorité - Égalité   الأحد 23 مارس 2014, 23:15

L'EXPRESSION DE LA COMPARAISON

1/ QUE FAIT-ON LORSQU'ON COMPARE ?x

On rapproche deux choses, deux idées,
en attachant son attention à ce qui est ressemblant (présence
d'un ou plusieurs points communs) ou dissemblable (au milieu de nombreux points
communs, présence de différences) en elles.
Pour faire une comparaison, on a besoin des éléments suivants :
Éléments Définitions Exemple
Le comparéCe qu'on compareSon visage
était rouge comme une tomate.
Le comparantCe avec quoi on compareSon visage était rouge comme
une tomate.
L'élément commun (affirmé
ou nié)
Le point commun qui permet de rapprocher
le comparé du comparant
Son visage était rouge
comme une tomate.
Le mot-outilLe mot ou l'expression qui exprime l'idée
de comparaison
Son visage était rouge comme une tomate

Le jeu des ressemblances et différences pourra donner lieu à la mise en opposition de points communs
et de points de dissemblance ; c'est pourquoi, il est fréquent qu'expressions de la comparaison et de l'opposition se combinent.
Avec sa nouvelle coiffure, elle ressemble à un vrai petit mouton, mais elle n'a pas le caractère d'un agneau.

Les ressemblances et différences pourront aussi donner lieu à explicitation, entraînant le recours
à l'expression de la cause (ou de la conséquence).
Quand on l'observe, il fait penser à un bison tant sa force et sa brutalité sont grandes.

2/ MOYENS DISPONIBLES POUR EXPRIMER UNE COMPARAISON

Les moyens d'exprimer la comparaison, figure très répandue dans la langue, sont multiples et de formes extrêmement variées. Un tout petit aperçu est proposé ici.
Aller directement à :

Moyens lexicaux
Moyens grammaticaux

Comparatif &
superlatif
Autres moyens
grammaticaux

A. Moyens LEXICAUX

  • GN :
    - ressemblance (de… avec…)
    - imitation (de… par…)
    - similitude (entre…)
    - le parallèle (entre)
    - etc.
    La ressemblance de ce garçon avec son père est incroyable.




  • adj. qual. :
    - identique
    - différent
    - semblable (à)
    - pareil (à)
  • - tel
    - etc.
    Les arbres en fleurs étaient pareils à d'immenses bouquets.




  • adverbe (ou expr. à valeur adverbiale) :
    - semblablement
    - identiquement
    - pareillement
    - de la même manière
    - ainsi
    - etc.
    Comment peut-on agir semblablement ?




  • expressions verbales :
    - ressembler à
    - se ressembler
    - avoir le/la/les… de…
    - avoir des airs de
    - prendre l'aspect de
    - se confondre (avec)
    - faire penser à
    - etc.
    Ce bateau a la maniabilité d'une grande barque !


B. Moyens GRAMMATICAUX
L'un des moyens grammaticaux très employés est l'emploi de comparatif ou de superlatif

  1. Le comparatif, marquant un degré d'intensité d'un adjectif ou d'un adverbe, établit un ordre
    hiérarchique entre deux éléments de nature comparable (deux êtres vivants, deux choses, deux idées du même ordre) :
    - aussi… que…
    - plus… que…
    - moins… que…
    - autant… que…
    - etc.
    Tes fruits me paraissent moins mûrs que ceux de mon jardin.




    Certaines constructions parallèles (par juxtaposition ou coordination) s'apparentent au comparatif :
    - plus… plus…
    - moins… plus…
    - autant… autant…
    - etc.
    Autant il est courageux face à un danger, autant il
    est paresseux au travail.


  2. Le superlatif (relatif), marquant un degré d'intensité maximum ou minimum d'un adjectif ou d'un
    adverbe, établit un ordre hiérarchique entre un élément et un ensemble d'éléments qui pourrait contenir l'élément comparé :
    - le moins (+adj) de…
    - le plus (+adj) de…
    - le plus de…
    - le moins de…
    - etc.
    Voici le plus petit insecte de ma collection ; il donne le plus de mal à l'observer.

  3. Comparatifs et superlatifs peuvent avoir des compléments formés : - d'un GN
    Cet homme est vraiment moins sympathique que nos voisins.
    - d'une proposition subordonnée :
    اقتباس :
    conjonctive (après comparatif)
    Cet avion est plus stable que je ne le pensais.
    relative (après superlatif), souvent au subjonctif

    J'ai vu le spectacle le plus idiot qu'on puisse imaginer.


Autres moyens grammaticaux :

  • Prépositions + GN :
    - à la manière de
    - à la
    - à la façon de
    - en comparaison de
    - contrairement à
    - etc.


    Il marche à la manière d'un canard.
    Il respire à la manière d'un poisson qu'on aurait sorti de l'eau.
    Rem : «qu'on aurait sorti de l'eau» est une prop. sub. relative faisant partie du GN dont le nom-noyau est «poisson».

    Ses vêtements à la Louis XIV le rendent complètement ridicule.

  • Conjonctions + GN (et verbes sous-entendus) :
    - comme
    - ainsi que
    - de même que
    - etc.
    Mon père se mit à tonner ainsi qu'un terrible orage.

  • Conjonctions + subordonnées (verbes non sous-entendus) :
    - comme
    - ainsi que
    - de même que
    - tel que
    - de la même façon que
    - comme si (comparaison hypothétique)
    - etc.
    De même que cette femme est belle, elle est mystérieuse.

  • Constructions parallèles diverses :
    - (voir chapitre des comparatifs ci-dessus)
    - tel… tel…
    - … est à… ce que… est à…
    - etc.


    Tel père, tel fils.
    Tel il a été, tel il est, tel il restera jusqu'à la fin de ses jours !
    L'humour est aux Anglais ce qu'est la cuisine aux Français.


3/ POURQUOI COMPARE-T-ON ?x

Parmi les multiples raisons conduisant à utiliser la comparaison, il faut retenir principalement la volonté de chercher à faire percevoir à l'interlocuteur quelque chose de difficile à expliciter.
اقتباس :
La comparaison s'appuie sur l'expérience (supposée) commune entre celui qui s'exprime et celui auquel ce dernier s'adresse. Mal explicitée (ou hors contexte), une comparaison
peut être très mal interprétée et constitue donc un danger quand elle est utilisée comme outil d'explication.
La comparaison trouve tout naturellement sa place dans les textes :

  • descriptifs : elle aide à faire imaginer ce qui est décrit, en s'appuyant sur ce qui est supposé
    connu du lecteur.
  • explicatifs : elle contribue à éclairer une explication en faisant des rapprochements entre des
    relations logiques admises par le lecteur et d'autres moins admises ou inconnues.
  • argumentatifs : elle aide à convaincre en s'appuyant sur des analogies (=points communs) entre ce qu'on cherche à faire comprendre et ce qui déjà admis du lecteur.
  • narratifs : elle aide à préciser des actions (notation méliorative, notation péjorative,
    détails descriptifs servant d'explication lorsque l'action est réputée inconnue du lecteur, etc.)

  • http://fifracol.perso.sfr.f




الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://halimb.ba7r.org
abdelhalim berri
المدير العام
المدير العام


الإسم الحقيقي : Abdelhalim BERRI
البلد : Royaume du Maroc

عدد المساهمات : 17476
التنقيط : 67424
العمر : 56
تاريخ التسجيل : 11/08/2010
الجنس : ذكر

مُساهمةموضوع: رد: Grammaire : La comparaison : Supériorité - Infériorité - Égalité   الأحد 23 مارس 2014, 23:16

Rappel
Le comparatif sert à comparer un ou plusieurs éléments avec un ou plusieurs autres.
Il est plus beau que toi.
Le superlatif sert à exprimer la supériorité ou l'infériorité d'un élément par rapport à tous les autres
Il est le plus beau.

FAITES CET EXERCICE:

Les phrases suivantes contiennent-elles un comparatif ou un superlatif?
1. Julien est plus grand que Michel.
2. Ce vase est le moins grand de ta collection.
3. Laurent est aussi fort que toi en anglais.
4. La réussite de Luc est moindre que la tienne.
5. C'est le plus beau spectacle que j'ai vu.
6. Il travaille plus que jamais.
7. Il y a moins de monde que l'autre jour.
8. Laisse moi tranquille j'ai une chose plus urgente à faire.
9. C'est le pire résultat que tu aies obtenu cette année.
10. Cette brebis est meilleure reproductrice que celle-ci.
11. Lucile est comme moi.

VOICI LA CORRECTION DE L'EXERCICE:














1. Julien est plus grand que Michel. Comparatif
2. Ce vase est le moins grand de ta collection. Superlatif
3. Laurent est aussi fort que toi en anglais. Comparatif
4. La réussite de Luc est moindre que la tienne. Comparatif
5. C'est le plus beau spectacle que j'ai vu. Superlatif
6. Il travaille plus que jamais. Superlatif
7. Il y a moins de monde que l'autre jour. Comparatif
8. Laisse moi tranquille j'ai une chose plus urgente à faire. Comparatif
9. C'est le pire résultat que tu aies obtenu cette année. Superlatif
10. Cette brebis est meilleure reproductrice que celle-ci. Comparatif

11. Lucile est comme moi. Comparatif



الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://halimb.ba7r.org
abdelhalim berri
المدير العام
المدير العام


الإسم الحقيقي : Abdelhalim BERRI
البلد : Royaume du Maroc

عدد المساهمات : 17476
التنقيط : 67424
العمر : 56
تاريخ التسجيل : 11/08/2010
الجنس : ذكر

مُساهمةموضوع: رد: Grammaire : La comparaison : Supériorité - Infériorité - Égalité   الأحد 23 مارس 2014, 23:18

Les comparatifs et les superlatifs
I Les comparatifs
plus...que, moins...que (+ adj ou + adv)
- Zineb est plus grande que Aïcha.
........................adj..................
-Mohamed court moins vite que Bachir.
................................adv..............

Remarque
"plus...que" exprime la supériorité
"moins…que" exprime l'infériorité
aussi...que (+ adj ou + adv)
autant de +nom + que
-Ta robe est aussi belle que la mienne.
..........................adj.....................
-Les pommes coûtent aussi cher que les bananes.
......................................adv.......................
-J'ai autant de frères que toi.
....................nom.............

Remarque
"aussi...que", "autant de + nom + que"
expriment l'égalité.

comme, ainsi que, tel
Tu portes des vêtements usés; tu ressembles à un mendiant.
" Tu portes des vêtements usés comme un mendiant.
tel
-Que remplace "comme", "tel", "ainsi que" ?
" Ils remplacent " ressembles à"


II Les superlatifs

Le meilleur, [b]la meilleure, les meilleures/Le pire, la pire, les pires[/b]
- Driss est le premier de la classe en français, mais le dernier en calcul.
" Driss est le meilleur de la classe en français, mais le pire en calcul.

Remarques

- Que remplace "le meilleur" ?
" le premier.
- Que remplace"le pire" ?
" le dernier.

Le plus, [b]la plus,
les plus/Le moins, la moins, les moins
[/b]

- Le football est le plus populaire des sports.
- Le Mont Blanc est la plus haute des montagnes d’Europe.
- Cet hôtel est le moins cher.

Le mieux, [b]la mieux,
les mieux
[/b]

- Tous les deux parlent bien français. Mais c’est Ahmed qui parle le mieux.
- C’est Nadia qui a la mieux réussi sa rédaction.

Je retiens
- Le superlatif sert à comparer un élément (ou un groupe d’éléments) à plusieurs éléments.
- Le superlatif exprime la qualité bonne ou mauvaise portée au plus haut degré.
- Le superlatif se différencie du comparatif par l'utilisation de l'article "le", "la" ou "les".
Remarques
- Le meilleur= le plus bon
- Le pire= le plus mauvais
- Le mieux= le plus bien



Exercices
a) Exprime [b]la comparaison au moyen des expressions indiquées (...)[/b]
- Le Toubkal mesure 4165 m.
Le M'Goun mesure 4070. (plus...que)

-Tu es malin. Tu ressembles à un singe. (comme)
-Driss a 20 billes. Ahmed a 20 billes aussi. (autant de...que)
-Rabat est grand. Casablanca est plus grand. (moins...que)
-Malika habite loin de la ville. Mina aussi. (aussi...que)
b) Emploie le superlatif qui convient
-Ces artisans sont habiles, mais celui-ci est très habile.
-Ce devoir est mauvais, mais celui-ci est très mauvais.
-Les oranges sont moins chères que les poires.
c) Complète par un comparatif ou un superlatif
-Il s'est sauvé...........un lâche.
-Le mont Everest est..........haut sommet du monde.
-J'écris ..........avec un stylo feutre qu'avec un stylo à bille.
-Aouita figure parmi..............coureurs des années 80.


Correction

a)-Le Toubkal est plus haut que le M'Goun.
-Tu es malin comme un singe.
-Driss a autant de billes qu'Ahmed.
-Rabat est moins grand que Casablanca.
-Malika habite aussi loin de la ville que Mina.
b)-Ces artisans sont habiles, mais celui-ci est le plus habile.
-Ce devoir est mauvais, mais celui-ci est le pire.
-Les oranges sont les moins chères.
c)- Il s'est sauvé comme un lâche.
- Le mont Everest est le plus haut sommet du monde.
- J'écris mieux avec un stylo feutre qu'avec un stylo à bille.
- Aouita figure parmi les meilleurs coureurs des années 80.


D'après
مواقع تعليمية مغربية



الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://halimb.ba7r.org
abdelhalim berri
المدير العام
المدير العام


الإسم الحقيقي : Abdelhalim BERRI
البلد : Royaume du Maroc

عدد المساهمات : 17476
التنقيط : 67424
العمر : 56
تاريخ التسجيل : 11/08/2010
الجنس : ذكر

مُساهمةموضوع: رد: Grammaire : La comparaison : Supériorité - Infériorité - Égalité   الأحد 23 مارس 2014, 23:18

Leçon de communicationLa comparaison et la métaphore

I- La
comparaison
Une comparaison est construite selon un modèle très simple : on rapproche deux choses qui ont une ressemblance à l’aide d’un mot de [b]comparaison
Exemple :
Said Aouita court comme un cheval

Said Aouita est le comparé. On le compare à un cheval, que l’on appelle le comparant.
Enfin, [b]la
comparaison, dans cet exemple, est exprimée à l’aide du mot comme que l’on appelle l’outil de comparaison
(Il y a d’autres moyens : pareil à, semblable à, ressembler à, tel que..., tel)


II-La métaphore
Une métaphore peut être définie comme une comparaison sans comparatif (comme) (ou tout autre mot de comparaison).
Exemple :
Said Aouita est un cheval
Dans cette phrase, Said Aouita est pris pour un cheval. Le point commun n’est certes pas exprimé, mais on le devine. Il s’agit de la rapidité ou de la force.
Ainsi, on peut conclure que la métaphore est une comparaison amputée de son outil de comparaison (C'est à dire sans comparatif).[/b][/b]



الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://halimb.ba7r.org
abdelhalim berri
المدير العام
المدير العام


الإسم الحقيقي : Abdelhalim BERRI
البلد : Royaume du Maroc

عدد المساهمات : 17476
التنقيط : 67424
العمر : 56
تاريخ التسجيل : 11/08/2010
الجنس : ذكر

مُساهمةموضوع: رد: Grammaire : La comparaison : Supériorité - Infériorité - Égalité   الأحد 23 مارس 2014, 23:21








La comparaison

Une comparaison est construite selon un modèle très simple : on rapproche deux choses qui ont un point commun, c’est-à-dire une ressemblance. Ce rapprochement s’effectue à l’aide d’un mot de comparaison : Cet enfant est blanc comme un cachet d’aspirine. Dans cet exemple, on compare l’enfant à un cachet d’aspirine. Cette comparaison est rendue possible car tous deux ont une ressemblance. Ils sont blancs. L’enfant est le comparé. On le compare au cachet d’aspirine, que l’on appelle le comparant. Enfin, la comparaison est exprimée à l’aide du mot comme que l’on appelle l’outil de comparaison (mais il en existe d’autres : pareil à, semblable à, ressembler à, tel que...) Enfin, on l’a dit, la comparaison provient d’un point commun entre l’enfant et le cachet, la blancheur dans notre exemple. Dans ce cas, on parlera de comparaison motivée. Si ce point commun n’est pas exprimé, on parlera de comparaison non motivée : Il est comme un cachet d’aspirine. Pour finir, on peut observer qu’une comparaison est d’autant plus belle qu’elle est inattendue : La terre est bleue comme une orange. Beau comme la rencontre fortuite sur une table de dissection d’une machine à coudre et d’un parapluie. À chaque fois, il semble difficile d’expliciter le
rapprochement fait entre le comparé et le comparant, c’est-à-dire entre la terre et l’orange d’une part, la machine à coudre et le parapluie d’autre part. Cela ne veut évidemment pas dire qu’aucun rapprochement
n’est possible... La poésie utilise la comparaison, mais aussi la métaphore. Le poète Stéphane Mallarmé se flattait même d’avoir banni le mot comme de son vocabulaire.


La métaphore

Une métaphore peut être définie comme une comparaison dont on aurait retranché le mot comme (ou tout autre mot de comparaison). Prenons un nouvel exemple de comparaison : Ce vieillard avance telle une tortue.
Dans cette comparaison, le vieillard est comparé à une tortue. Le point commun n’est certes pas exprimé, mais on le devine. Il s’agit de la lenteur que le verbe avance laisse entendre. Enfin, on remarquera l’outil de comparaison telle. Si l’on considère que la métaphore est une comparaison amputée de son outil de comparaison, on obtiendra la phrase suivante : Ce vieillard est une tortue. Dans cette métaphore, seuls
subsistent le comparé (ce vieillard) et le comparant (une tortue). Nous avons définitivement perdu l’expression implicite du point commun en retirant le verbe avance. Aussi n’établissons-nous plus un rapport de ressemblance entre le comparé et le comparant, mais un rapport d’identification : le vieillard est une tortue. On conserve donc le comparé et le comparant dans l’exemple ci-dessus. C’est ce qu’on appelle
la métaphore in praesentia, c’est-à-dire que le comparé est présent.
Toutefois, si l’on ne conserve que le comparant, la métaphore est dite in absentia : Quelle tortue ! Dans ce dernier exemple, l’on comprendra que l’on parle toujours (en termes peu polis, il est vrai) du vieillard et non d’un reptile à quatre pattes enfermé dans une carapace ! On en arrive, finalement, à une ancienne définition de la métaphore : cette figure consiste à remplacer un mot (vieillard) par un autre (tortue).
Résumons par un tableau : Figures Comparé Point commun Outil de comparaison Comparant Exemples Comparaison motivée x x x x Avec lenteur,ce vieillard avance comme une tortue. Comparaison non motivée x x x Ce vieillard avance comme une tortue. Métaphore in praesentia x x Ce vieillard est une tortue. Métaphore in absentia x C'est une tortue. Deux autres cas, la métaphore filée et la catachrèse.
La métaphore filée: Filer une métaphore, c’est continuer, après avoir fait une première métaphore, à utiliser un vocabulaire en relation avec cette première métaphore, ce qu’il convient d’appeler le champ sémantique en somme : Mais Paris est un véritable océan. Jetez-y la sonde, vous n’en connaîtrez jamais la profondeur. Parcourez-le, décrivez-le ! quelque soin que vous mettiez à le parcourir, à le décrire ; quelque nombreux et
intéressés que soient les explorateurs de cette mer, il s’y rencontrera toujours un lieu vierge, un antre inconnu, des fleurs, des perles, des monstres, quelque chose d’inouï, oublié par les plongeurs littéraires.
(Le Père Goriot, Balzac) Dans cet exemple, une première métaphore (Paris est un véritable océan) est poursuivie dans le reste de l’extrait (Jetez-y la sonde, la profondeur, les explorateurs de cette mer...)
La catachrèse :Il s’agit d’une métaphore dont on a oublié l’origine. Quand on parle des pieds d’une chaise, on ne se souvient pas que le pied désignant la partie inférieure d’une jambe est ici utilisé de façon métaphorique.
Ainsi, le mot pied n’est plus utilisé au sens propre, mais en un sens différent qui désigne une réalité pour laquelle aucun autre mot n’existait. En voici d’autres exemples : Les ailes de l’avion, les ailes du moulin, l’aile d’un bâtiment Une feuille de papier La tête d’un arbre, la tête d’une armée Un bras de mer, d’une rivière, d’un fauteuil.


L'hyperbole

(substantif féminin), vient du grec hyperbolê, de hyper (« au-delà ») et ballein (« jeter ») est une figure de style consistant à exagérer l'expression d'une idée ou d'une réalité afin de la mettre en relief. C'est la principale figure de l'exagération et le support essentiel de l'ironie et de la caricature. On parle aussi d'emphase ou d'amplification.

Exemples= Il est beau comme un ange.
(On exagère sa beauté en le comparant à un ange.)
Il est parti comme une fusée.(on exagère l'idée de la vitesse en la comparant à celle d'une fusée).
On peut dire que l' hyperbole est un procédé qui consiste à exagérer l’expression pour produire une forte impression.

-Ex: Je suis mort de fatigue.
-Ex Elle a versé des torrents de larmes.
-ExJe connais tout!
-ExIl avait une telle soif qu’il aurait bu toute l’eau du lac.
-ExCe colis pèse une tonne!x
-ExJe te l'ai déjà dit mille fois.



http://exercices.jeblog.fr/




الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://halimb.ba7r.org
abdelhalim berri
المدير العام
المدير العام


الإسم الحقيقي : Abdelhalim BERRI
البلد : Royaume du Maroc

عدد المساهمات : 17476
التنقيط : 67424
العمر : 56
تاريخ التسجيل : 11/08/2010
الجنس : ذكر

مُساهمةموضوع: رد: Grammaire : La comparaison : Supériorité - Infériorité - Égalité   الأحد 23 مارس 2014, 23:22




الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://halimb.ba7r.org
abdelhalim berri
المدير العام
المدير العام


الإسم الحقيقي : Abdelhalim BERRI
البلد : Royaume du Maroc

عدد المساهمات : 17476
التنقيط : 67424
العمر : 56
تاريخ التسجيل : 11/08/2010
الجنس : ذكر

مُساهمةموضوع: رد: Grammaire : La comparaison : Supériorité - Infériorité - Égalité   الأحد 23 مارس 2014, 23:22

Comparatif - superlatif

L’adjectif exprime une qualité à des degrés d’intensité plus ou moins forts.
On distingue deux types de degré : le comparatif et le superlatif.

Le comparatif

Suivant l’adverbe qu’on met devant l’adjectif, on donne une intensité

  • de supériorité : plus + adj
  • d’égalité : aussi + adj
  • d’infériorité : moins + adj

L’adjectif peut-être suivi d’un complément de comparaison introduit par « que » et qui peut être :

  • un GN : Napoléon est plus petit que sa femme.
  • un adjectif : Napoléon est aussi têtu qu’un âne.
  • un adverbe : Napoléon est moins admiré maintenant qu’autrefois.
  • une proposition subordonnée : Napoléon fut plus regretté qu’on ne le croit.



Le superlatif

Le relatif : Exprime le plus haut degré d’une qualité par rapport à un ensemble.

  • la supériorité : il est le plus grand de tous.
  • l’infériorité : il est le moins gentil de tous.

L’adjectif est suivi dans ce cas, d’un complément qui peut être :

  • un GN : Napoléon est le plus grand des conquérants.
  • Une subordonnée relative au subjonctif : Napoléon est le plus grand conquérants que Julien connaisse.

L’absolu : Exprime le plus haut degré d’une qualité sans qu’il y ait comparaison possible.
Il est précédé d’un adverbe d’intensité : très, fort, infiniment.

Il peut aussi être exprimé par :

  • des préfixes : hyper, sur, archi, super
  • le suffixe issime
  • un adjectif avec un sens très fort : extraordinaire

EXERCICES

Faites des phrases avec les adjectifs suivants mis
au comparatif de supériorité et au superlatif relatif d’infériorité :
Attentif, stupide, bavard, vif.

Relevez les compléments des comparatifs et des superlatifs et précisez leur classe grammaticale (nature).

  • Marie est plus gracieuse que Sophie.
  • Marc est le garçon le plus franc que je connaisse.
  • Les élèves sont plus doués qu’autrefois.
  • Sonia est la plus jeune de mes collègues.
  • Il m’est arrivé la plus folle des aventures.

Relevez les adjectifs au superlatif. Comment le superlatif est-il formé ?

  • Il est extrêmement gourmand.
  • Mounir était affreusement jaloux
  • Roméo était fort amoureux de Juliette.
  • Tarzan pousse des cris suraigus pour impressionner les bêtes.
  • Les bisons deviennent rarissimes.
  • Ces nouvelles sont archifausses, ça le rend hypertendu.
  • Notre professeur est le plus exigent de tous



الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://halimb.ba7r.org
abdelhalim berri
المدير العام
المدير العام


الإسم الحقيقي : Abdelhalim BERRI
البلد : Royaume du Maroc

عدد المساهمات : 17476
التنقيط : 67424
العمر : 56
تاريخ التسجيل : 11/08/2010
الجنس : ذكر

مُساهمةموضوع: رد: Grammaire : La comparaison : Supériorité - Infériorité - Égalité   الأحد 23 مارس 2014, 23:22

Explication grammaticale

Comparatif

Adjectifs et adverbes
SupérioritéClaire est plus sympathique que Marie
Il va plus souvent au théâtre que moi

Égalité
Marie est aussi gentille que Claire
Je vais aux soldes aussi souvent qu'elle
InférioritéIl est moins aimable que son père
La voiture roule moins vite que le train
Noms
SupérioritéAujourd'hui, il y a plus de monde que d'habitude
ÉgalitéMais non! Il y a autant de monde que d'habitude
InférioritéJe ne suis pas d'accord: il y a moins de monde que d'habitude
Verbes
SupérioritéMélodie travaille plus que Nathalie
ÉgalitéMais non! Nathalie travaille autant que Mélodie!
InférioritéJe ne suis pas d'accord: Mélodie travaille moins que Nathalie!
Superlatif

Avec les adjectifs et adverbes le superlatif se forme à l'aide d'un article défini: le,la,les plus/moins
Avec les verbes on utilise le comparatif précédé de l'article défini : le plus/moins
Avec les noms le complément du superlatif est précédé de la préposition de: le plus/moins de

Cas particulier:

Comparatif de supériorité et superlatif de l'adjectif bon > (le,la,les) meilleur(e)(s)
Comparatif de supériorité et superlatif de l'adverbe bien > (le) mieux

Exemples:
Bill Gates est l'homme le plus riche et le plus intelligent du monde.
Bille Gates est l'homme qui a la femme la plus belle.
Bill Gates est l'homme qui a le plus d'argent au monde.
Bill Gates est l'homme qui travaille le plus au monde!
Bill Gates est le meilleur!
Bill Gates est l'homme qui travaille le mieux en informatique.
Bill Gates est l'homme qui construit les meilleurs programmes au monde.



الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://halimb.ba7r.org
abdelhalim berri
المدير العام
المدير العام


الإسم الحقيقي : Abdelhalim BERRI
البلد : Royaume du Maroc

عدد المساهمات : 17476
التنقيط : 67424
العمر : 56
تاريخ التسجيل : 11/08/2010
الجنس : ذكر

مُساهمةموضوع: رد: Grammaire : La comparaison : Supériorité - Infériorité - Égalité   الأحد 23 مارس 2014, 23:23

Habituellement, lorsqu’on parle de
comparatif et de superlatif, on pense aux adjectifs.

L’adjectif peut être

·
au positif
C’est une fille intelligente.

·
au comparatif d’égalité
Elle est aussi intelligente que sa sœur.

·
au comparatif de supériorité
Elle est plus intelligente que sa sœur.

·
au comparatif d’infériorité
Elle est moins intelligente que sa sœur.

·
au superlatif relatif de supériorité
C’est la fille la plus intelligente de la classe.

·
au superlatif relatif d’infériorité
C’est la fille la moins intelligente de la classe.

·
au superlatif absolu, degré fort
C’est une fille très (fort, extrêmement, rudement, etc.) intelligente.

·
au superlatif absolu, degré moyen
C’est une fille assez (pas mal, passablement, plutôt)
intelligente
.
·
au superlatif absolu, degré faible
C’est une fille peu (un peu) intelligente.



الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://halimb.ba7r.org
abdelhalim berri
المدير العام
المدير العام


الإسم الحقيقي : Abdelhalim BERRI
البلد : Royaume du Maroc

عدد المساهمات : 17476
التنقيط : 67424
العمر : 56
تاريخ التسجيل : 11/08/2010
الجنس : ذكر

مُساهمةموضوع: رد: Grammaire : La comparaison : Supériorité - Infériorité - Égalité   الأحد 23 مارس 2014, 23:27

la comparaison d’égalité
La comparaison d’égalité peut porter sur

un adjectif
Louis est aussi grand que Paul
·
un adverbe
Louis parle aussi lentement que Paul.

·
un verbe
Louis mange autant que Paul
·
un nom singulier désignant une qualité
Louis a autant de courage que Paul.
·
un nom exprimant une pluralité d’êtres ou d’objets
Louis a autant d’amis que Paul


la comparaison d’infériorité
La comparaison d’infériorité peut porter sur
·
un adjectif
Louis est moins grand que
Paul.


·
un adverbe
Louis parle moins lentement que Paul.

·
un verbe
Louis mange moins que Paul.

·
une quantité
Louis gagne moins de 50 000 $ par année.

·
une quantité comparée à une autre
Quatre, c’est moins que cinq.

·
un nom singulier désignant une qualité
Louis a moins de courage que
Paul.

·
un nom exprimant une pluralité d’êtres ou d’objets
Louis a moins d’amis que
Paul.



la comparaison de supériorité

La comparaison de supériorité peut porter sur
·
un adjectif
Louis est plus grand que
Paul.


·
un adverbe
Louis parle plus lentement que Paul.

·
un verbe
Louis mange plus que Paul.

·
une quantité
Louis gagne plus de 50 000 $ par année.

·
une quantité comparée à une autre
Cinq, c’est plus que quatre.

·
un nom singulier désignant une qualité
Louis a plus de courage que
Paul.

·
un nom exprimant une pluralité d’êtres ou d’objets
Louis a plus d’amis que
Paul.



الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://halimb.ba7r.org
outezarine3/3
نائبة المدير
نائبة المدير


الإسم الحقيقي : outezarine
البلد : maroc

عدد المساهمات : 283
التنقيط : 11841
العمر : 17
تاريخ التسجيل : 01/02/2014
الجنس : انثى

مُساهمةموضوع: رد: Grammaire : La comparaison : Supériorité - Infériorité - Égalité   الإثنين 24 مارس 2014, 15:47

:jgfjfdtsrtu:  :jgfjfdtsrtu:  :jgfjfdtsrtu:  :jgfjfdtsrtu:


الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
abdelhalim berri
المدير العام
المدير العام


الإسم الحقيقي : Abdelhalim BERRI
البلد : Royaume du Maroc

عدد المساهمات : 17476
التنقيط : 67424
العمر : 56
تاريخ التسجيل : 11/08/2010
الجنس : ذكر

مُساهمةموضوع: رد: Grammaire : La comparaison : Supériorité - Infériorité - Égalité   الإثنين 24 مارس 2014, 21:03

:hftdgvbcxghrt:  :hftdgvbcxghrt:  :hftdgvbcxghrt:  :hftdgvbcxghrt:  :hftdgvbcxghrt: 



الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://halimb.ba7r.org
 
Grammaire : La comparaison : Supériorité - Infériorité - Égalité
استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي الرجوع الى أعلى الصفحة 
صفحة 1 من اصل 1

صلاحيات هذا المنتدى:لاتستطيع الرد على المواضيع في هذا المنتدى
COEUR DE PERE  :: منتديات المواد الدراسية :: اللغة الفرنسية FRANCAIS :: الثالثة اعدادي-
انتقل الى: