LA MAIN DANS LA MAIN : ÉLÈVES + ENSEIGNANTS + PARENTS = ÉDUCATION ASSURÉE
 
البوابةاليوميةس .و .جبحـثقائمة الاعضاءالتسجيلدخولالرئيسية
المواضيع الأخيرة
بحـث
 
 

نتائج البحث
 

 


Rechercher بحث متقدم
احصائيات
هذا المنتدى يتوفر على 8639 عُضو.
آخر عُضو مُسجل هو said fatih فمرحباً به.

أعضاؤنا قدموا 86890 مساهمة في هذا المنتدى في 16902 موضوع
التبادل الاعلاني
احداث منتدى مجاني
روابط مهمة
عدد زوار المنتدى
Maroc mon amour

خدمات المنتدى
تحميل الصور و الملفات

شاطر | 
 

 Pour : 3/1....3/2....3/3....Activité orale : Les règles de base de la poèsie / la versification

استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي اذهب الى الأسفل 
كاتب الموضوعرسالة
abdelhalim berri
المدير العام
المدير العام


الإسم الحقيقي : Abdelhalim BERRI
البلد : Royaume du Maroc

عدد المساهمات : 17476
التنقيط : 67484
العمر : 56
تاريخ التسجيل : 11/08/2010
الجنس : ذكر

مُساهمةموضوع: Pour : 3/1....3/2....3/3....Activité orale : Les règles de base de la poèsie / la versification   الثلاثاء 01 أكتوبر 2013, 20:52

Pour : 3/1....3/2....3/3....Activité orale : Les règles de base de la poèsie / la versification

La versification est l’ensemble des techniques utilisées pour écrire un poème.
Reconnaître ces techniques c’est se donner des outils pour interpréter un texte poétique.

 
LES STROPHES
Les strophes sont des groupes de vers séparés par un espace. On distingue :
- le distique : groupe de 2 vers,
- le tercet : groupe de 3 vers,
- le quatrain : groupe de 4 vers,
- le quintil : groupe de 5 vers,
- le dizain : groupe de 10 vers.

 
LES VERS
Les vers sont des lignes en poésie. Les vers sont identifiables par le nombre des syllabes. On distingue :

* les vers pairs :
- l’octosyllabe : vers de 8 syllabes,
- le décasyllabe : vers de 10 syllabes,
- l’alexandrin : vers de 12 syllabes.

* les vers impairs :
- l’ennéasyllabe : vers de 9 syllabes,
- l’heptasyllabe : vers de 7 syllabes,
- le pentasyllabe : vers de 5 syllabes.

* les vers courts au-dessous de 5 syllabes sont utilisés pour mettre en relief, créer un effet de surprise, suggérer la légèreté, le mouvement...


LA REGLE DU E MUET
A l’intérieur d’un vers le e final d’un mot ne se prononce pas si le mot suivant commence par une voyelle ou un h non aspiré.
« Comme une eau bleue entoure exactement une île. » Francis Jammes

Entre deux consonnes, le e muet se prononce toujours alors qu’on ne le prononce pas dans la conversation.
« Immenses mots dits doucement. » Paul Eluard

A la fin d’un vers on ne prononce jamais le e muet. Il forme alors la rime féminine. Il s’écrit e, es, ent.
« Où sont nos amoureuses
Elles sont au tombeau. » Gérard de Nerval


LA DIÉRÈSE
Se dit lorsque 2 voyelles consécutives comptent pour 2 syllabes alors que dans la prononciation courante elles ne forment qu’une seule syllabe.
« L’in/fle/xi/on/ des/ voies/ chè/res/ qui/ se/ sont/ tues./ » Paul Verlaine


LA SYNÉRÈSE
Se dit lorsque 2 syllabes se comptent pour une seule.
« Nous sem/blion/s entre les maisons. » Guillaume Apollinaire


LA RIME
La rime est la répétition d’un même son vocalique à la fin de 2 vers.
LA DISPOSITION DES RIMES
Elle est déterminée par leur alternance. On distingue :
- les rimes plates : AABB
« Le soleil prolongeait sur la cime des tentes
Ces obliques rayons, ces flammes éclatantes,
Ces larges traces d’or qu’il laisse dans les airs,
Lorsqu’en un lit de sable il se couche aux déserts. » Alfred de Vigny

- Les rimes croisées : ABAB
« Puisque j’ai mis ma lèvre à ta coupe encore pleine;
Puisque j’ai dans tes mains posé mon front pâli;
Puisque j’ai respiré parfois la douce haleine
De ton âme, parfum dans l’ombre enseveli." Victor Hugo

- Les rimes embrassées : ABBA
« Comme un vol de gerfauts hors du chantier natal,
Fatigués de porter leurs misères hautaines,
De Palos de Moguer, routiers et capitaines
Partaient, ivres d’un rêve héroïque et brutal. » José-Maria de Heredia

LA VALEUR DES RIMES

- La rime riche se distingue par 3 éléments vocaliques identiques :
dernière :dern / i/è/re/ et lumière : lum /i/è/re/

- La rime suffisante se distingue par 2 éléments vocaliques identiques :
tombeau : tom /b/eau/ et flambeau : flam /b/eau/

- La rime pauvre se distingue par un élément vocalique commun :
mou : m /ou/ et fou : f /ou/

LE GENRE DES RIMES

- La rime féminine : le mot final se termine par un « e » muet qui peut se lire: e, es, ent.

- La rime masculine : toutes les autres terminaisons.


LES SONORITÉS
- L’assonance est la répétition d’une même voyelle à l’intérieur d’un vers ou d’une strophe.
« L’élixir de ta bouche où l’amour se pavane. » Charles Baudelaire
2 assonances, l’une en a, l’autre en ou.

- L’allitération est la répétition d’une même consonne à l’intérieur d’un vers ou d’une strophe.
« Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes. » Jean Racine
L’allitération en s évoque, par mimétisme, le sifflement du serpent.


LE RYTHME

- L’accent tonique
En général il porte sur la dernière syllabe (rime masculine) ou l’avant-dernière si la dernière est un « e » muet ( rime féminine).

- La coupe
La coupe est une pause respiratoire.

- La césure
La césure est une coupe qui sépare un vers en 2 demi-vers ou hémistiches.
« Je n’écris point d’amour,/ n’étant point amoureux. » Joachim du Bellay

- Le rythme binaire
Se dit d’un vers qui comporte 2 ou 4 accents de groupe.
« Comme ceux des aimés / que la vie exila. » Paul Verlaine

- Le rythme ternaire
Se dit d’un vers qui comporte 3 accents de groupe.
« Je marcherai / les yeux fixés / sur mes pensées. » Victor Hugo

- L'enjambement
Se dit lorsque le sens du vers se prolonge sur le premier hémistiche ou sur la totalité du vers suivant .
« Ainsi le vent jetait l’écume de tes ondes
Sur tes pieds adorés. » Lamartine

- Le rejet
Se dit lorsque le sens du vers se termine au début du vers suivant.
« Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine
Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit. » Arthur Rimbaud

- Le contre-rejet
Se dit lorsque le sens des vers commence à la fin du vers précédent.
« Et pour sa voix, lointaine, et calme, et grave, elle a
L’inflexion des voix chères qui se sont tues. » Paul Verlaine



LES FORMES POÉTIQUES FIXES
- Le sonnet
Poème d’origine italienne de forme fixe. Le sonnet est composé de deux quatrains suivis de deux tercets. Le sonnet est une forme poétique très appréciée au XVI e siècle. Repris au 19e siècle, il reste cependant rare chez les poètes romantiques.

- La ballade
Née au Moyen-Age, elle est à l’origine accompagnée de musique. De forme fixe, la ballade est composée de 3 strophes dont le dernier vers commun constitue le refrain. Dans chaque strophe, le nombre de vers est égal au nombre de syllabes de chaque vers.
Des octosyllabes = 8 vers
Des décasyllabes = 10 vers.

- Le pantoum
Poème de forme fixe composé de 4 quatrains. Le deuxième vers et le quatrième vers du premier quatrain devient le premier vers et le troisième vers du quatrain suivant et ainsi de suite.


LE TEXTE POÉTIQUE EN VERS LIBRES
Certains poètes depuis le début du siècle se sont écartés de la poésie traditionnelle. Ils ont assoupli les règles de la versification. Ils sont à l’origine de la poésie moderne.
Le vers libre est le jeu de plusieurs constantes dont aucune n’est obligatoire.

- La ponctuation
Elle n’est pas indispensable.
« Mon beau navire ô ma mémoire
Avons-nous assez navigué
Dans une onde mauvais à boire
Avons- nous assez divagué
De la belle aube au triste soir » Apollinaire

- La longueur des vers
Les vers peuvent être dans le même poème de longueur inégale.
« Un cheval s’écroule au milieu d’une allée
Les feuilles tombent sur lui
Notre amour frissonne
Et le soleil aussi. » Jacques Prévert

- Les rimes
Elles peuvent disparaître comme dans le poème de Prévert ci-dessus.
Ces textes en vers libres sont des poèmes. Il s’agit d’un nouveau langage poétique


 



الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://halimb.ba7r.org
abdelhalim berri
المدير العام
المدير العام


الإسم الحقيقي : Abdelhalim BERRI
البلد : Royaume du Maroc

عدد المساهمات : 17476
التنقيط : 67484
العمر : 56
تاريخ التسجيل : 11/08/2010
الجنس : ذكر

مُساهمةموضوع: رد: Pour : 3/1....3/2....3/3....Activité orale : Les règles de base de la poèsie / la versification   الثلاثاء 01 أكتوبر 2013, 20:55

Pour écrire un poème il faut de l’imagination, de la sensibilité, mais il faut aussi respecter quelques règles de rythme et de d’écriture. Voici quelques-unes des règles de poésie:

La poésie s’écrit en vers.

Un vers est une ligne d’écriture en poésie.

Un vers commence toujours par une majuscule. On revient toujours à la ligne à la fin de chaque vers, pour écrire le suivant…

Il porte un nom particulier en fonction de son nombre de pieds (nombre de syllabes).

Les vers les plus courants ont 8, 10 ou 12 pieds. On les appelle respectivement octosyllabe, décasyllabe et alexandrin.

Quelques règles pour compter les syllabes:
- le « e » muet (que l’on prononce pas) qui termine un vers ne se compte pas
- le « e » muet suivi d’une voyelle ne se compte pas
- le « e » muet suivi d’une consonne se compte

Exemple:
"Car elle me comprend, et mon cœur transparent"

Ce vers comporte 12 syllabes, il s’agit donc d’un alexandrin:
car : 1 syllabe
elle : 2 syllabes (le « e » final est suivi d’une consonne « m » donc il compte comme une syllabe)
me: 1 syllabe
comprend: 2 syllabes
et : 1 syllabe
mon: 1 syllabe
cœur: 1 syllabe
transparent: 3 syllabe

Une groupe de vers s’appelle une strophe.

On donne un nom particulier à une strophe en fonction du nombre de vers qu‘elle contient :
2 vers: un distique
3 vers: un tercet
4 vers: un quatrain
5 vers: un quintil
6 vers: un sizain

Exemple:
Demain, dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne
Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m'attends.
J'irai par la forêt, j'irai par la montagne.
Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps.
(de Victor Hugo)

Il y a 4 vers, il s’agit donc d’un quatrain.

Les rimes.

Il y a une uniformité de son dans la terminaison de deux ou plusieurs vers. Plus simplement, la fin de certains vers doit avoir la même sonorité.

Il existe plusieurs types de rimes. On peut faire rimer un vers sur deux, ou bien deux vers d’affilée…

Si l’on nomme par exemple A et B les terminaisons des vers, voici quelques exemples de rimes dans un quatrain (strophe de 4 vers):
- les rimes plates :
A
A
B
B
- les rimes croisées
A
B
A
B
- les rimes embrassées
A
B
B
A

Exemple:
Lorsque mes doigts caressent à loisir
Ta tête et ton dos élastique,
Et que ma main s’enivre du plaisir
De palper ton corps électrique,
(de Baudelaire)

Cette strophe comporte des rimes embrassées.

Qu’est-ce-qu’une métaphore?

Une métaphore est une image que l’on utilise pour symboliser quelque chose. Par exemple, plutôt que de dire le mot « océan », on pourrait dire en poésie « longue écharpe bleue ».

Les poètes utilisent souvent des métaphores, issues de leur imagination créative, pour donner plus de finesse et de beauté à la tournure de leur poème.

Les deux grands types de poèmes.

On parle principalement de poésie lyrique ou bien de poésie engagée.

Une poésie lyrique exprime des sentiments alors que la poésie engagée parle d’une situation bien concrète et appelle le lecteur à réfléchir sur un sujet.

Qu’est-ce-qu’un acrostiche?

Un acrostiche est un poème dont les premières lettres de chaque vers forment un mot quand elles sont lues verticalement.

Exemple pour la fête des mères, sur le mot MAMAN:

Merveille des merveilles, tu es vraiment la meilleure
A travers tes yeux, je ne vois qu'amour et tendresse
Mon visage et mon esprit ressemblent aux tiens et c'est
A mon avis, un formidable cadeau que m'a fait la vie
Nourri par tes qualités et ton enseignement, je ne peux qu'être heureux

Mais tu peux faire un acrostiche à partir de n'importe quel prénom.



الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://halimb.ba7r.org
abdelhalim berri
المدير العام
المدير العام


الإسم الحقيقي : Abdelhalim BERRI
البلد : Royaume du Maroc

عدد المساهمات : 17476
التنقيط : 67484
العمر : 56
تاريخ التسجيل : 11/08/2010
الجنس : ذكر

مُساهمةموضوع: رد: Pour : 3/1....3/2....3/3....Activité orale : Les règles de base de la poèsie / la versification   الثلاثاء 01 أكتوبر 2013, 20:56

disposition des rimes

- aabb: rimes plates
Ex. "Il me semble parfois que mon sang coule à flots,
Ainsi qu'une fontaine aux rythmiques sanglots.
Je l'ends bien qui coule avec un long murmure,
Mais je me tâte en vain pour trouver la blessure.
"
(Baudelaire, "La fontaine de sang" in Les Fleurs du Mal)

- abab: rimes croisées
Ex. "Demain, dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne,
Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m'attends.
J'irai par la forêt, j'irai par la montagne,
Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps."

(Victor Hugo)

- abba: rimes embrassées
Ex. "Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant
D'une femme inconnue, et que j'aime, et qui m'aime,
Et qui n'est chaque fois ni tout-à-fait la même,
Ni tout-à-fait une autre, et m'aime et me comprend."

(Verlaine, "Mon rêve familier").



الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://halimb.ba7r.org
abdelhalim berri
المدير العام
المدير العام


الإسم الحقيقي : Abdelhalim BERRI
البلد : Royaume du Maroc

عدد المساهمات : 17476
التنقيط : 67484
العمر : 56
تاريخ التسجيل : 11/08/2010
الجنس : ذكر

مُساهمةموضوع: رد: Pour : 3/1....3/2....3/3....Activité orale : Les règles de base de la poèsie / la versification   الثلاثاء 01 أكتوبر 2013, 21:11

Lecture de poèmes choisis de Rimbaud




الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://halimb.ba7r.org
abdelhalim berri
المدير العام
المدير العام


الإسم الحقيقي : Abdelhalim BERRI
البلد : Royaume du Maroc

عدد المساهمات : 17476
التنقيط : 67484
العمر : 56
تاريخ التسجيل : 11/08/2010
الجنس : ذكر

مُساهمةموضوع: رد: Pour : 3/1....3/2....3/3....Activité orale : Les règles de base de la poèsie / la versification   الثلاثاء 01 أكتوبر 2013, 21:13





الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://halimb.ba7r.org
 
Pour : 3/1....3/2....3/3....Activité orale : Les règles de base de la poèsie / la versification
استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي الرجوع الى أعلى الصفحة 
صفحة 1 من اصل 1

صلاحيات هذا المنتدى:لاتستطيع الرد على المواضيع في هذا المنتدى
COEUR DE PERE  :: منتديات المواد الدراسية :: اللغة الفرنسية FRANCAIS :: الثالثة اعدادي-
انتقل الى: