LA MAIN DANS LA MAIN : ÉLÈVES + ENSEIGNANTS + PARENTS = ÉDUCATION ASSURÉE
 
البوابةاليوميةس .و .جبحـثقائمة الاعضاءالتسجيلدخولالرئيسية
المواضيع الأخيرة
بحـث
 
 

نتائج البحث
 

 


Rechercher بحث متقدم
احصائيات
هذا المنتدى يتوفر على 8630 عُضو.
آخر عُضو مُسجل هو Carly فمرحباً به.

أعضاؤنا قدموا 86892 مساهمة في هذا المنتدى في 16902 موضوع
التبادل الاعلاني
احداث منتدى مجاني
روابط مهمة
عدد زوار المنتدى
Maroc mon amour

خدمات المنتدى
تحميل الصور و الملفات

شاطر | 
 

 Pour les classes 3/7...3/8...3/9

استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي اذهب الى الأسفل 
كاتب الموضوعرسالة
abdelhalim berri
المدير العام
المدير العام


الإسم الحقيقي : Abdelhalim BERRI
البلد : Royaume du Maroc

عدد المساهمات : 17478
التنقيط : 67424
العمر : 56
تاريخ التسجيل : 11/08/2010
الجنس : ذكر

مُساهمةموضوع: Pour les classes 3/7...3/8...3/9    الثلاثاء 08 نوفمبر 2011, 12:29


Le récit BIOGRAPHIQUE ou la BIOGRAPHIE
Une
biographie (une bio), du grec ancien bios, « la vie » et graphein, « écrire », est un écrit qui a pour objet l'histoire d'une vie particulière.
La
biographie répond à des contraintes du genre : comme l'obligation de
mentionner ses sources, les éventuelles transgressions de l'auteur, et
si transgressions il y a, les raisons de celles-ci.
s10La rédaction d'une biographie pose de nombreux problèmes, et notamment :

  • l'impartialité
    : celui qui rédige une biographie ayant en général un point de vue
    marqué sur la personne à laquelle son ouvrage est consacré, il lui faut
    néanmoins respecter une certaine objectivité ;

  • le travail d'enquêteur
    : la rédaction d'une biographie requiert une recherche préalable
    d'autant plus difficile que la personne à laquelle on s'intéresse est
    restée méconnue, ou a vécu à une époque reculée ;

  • le manque d'informations
    : même si le travail d'enquête préalable est suffisant, le biographe
    peut se heurter à une absence pure et simple d'informations, laissant
    des « blancs » dans la reconstitution ;

  • le travail sur l'Histoire : un personnage, notamment célèbre, ne peut être étudié sans faire référence à son tissu social, géographique, politique, ...;
  • le travail d'écriture
    : la tentation d'enjoliver le récit et de compléter les données
    factuelles contribuent au classement du texte dans le genre de la
    biographie romancée, et peut devenir particulièrement gênant si les
    ajouts sont aberrants, trop nombreux, ou trop difficilement dissociables
    des faits ;

  • le risque de conflits
    avec la personne décrite ou avec ses descendants, s'ils contestent la
    véracité des propos qui y sont tenus ou la transformation des réalités.

Fonctions pour l'auteur
De nombreux facteurs peuvent pousser un auteur à rédiger une biographie, parmi lesquels :

  • Le souhait d'apporter sa propre interprétation des événements et des actions de la vie du sujet ;
  • L'envie
    de s'identifier au personnage décrit, voire de comparer sa vie à celle
    que l'on raconte, ou même de la prendre pour modèle ;

  • La volonté d'affirmer son intérêt pour celui dont on fait la biographie ;
  • La
    nécessité de lutter contre l'oubli, et la tentation de s'ériger en
    gardien de la mémoire, tout en laissant un témoignage historique ;

  • Faire partager la vie d'une personne à son entourage, amis et lecteur.
Intérêts pour le lecteur
Les principales causes entraînant quelqu'un à lire une biographie sont:

  • La
    possibilité de s'instruire sur la vie de la personne décrite, bien sûr,
    mais aussi sur les contextes géographique et historique ;

  • Les qualités d'écriture de l'auteur ;
  • Le souhait de s'identifier au personnage décrit, et de tirer de sa vie des leçons pour sa propre existence.
Rq: Dans une BIOGRAPHIE
AUTEUR = NARRATEUR # PROTAGONISTE

Biographie de Mohammed KHAIR-EDDINE



Mohammed Khair-Eddine est l'un des grands écrivains de la littérature francophone marocaine.
Il est né en 1941 à Tafraout, petite ville de la région du Souss au Sud du Maroc, à 180 km au sud d'Agadir.
Très
marqué par le séisme de 1960, il s’installe à Agadir en 1961 et y vit
jusqu’en 1963. Il est chargé par la Sécurité sociale d'enquêter auprès
de la population. Jeune écrivain, il fréquente ensuite le cercle des
Amitiés littéraires et artistique de Casablanca. En 1964, il fonde, avec
Mostafa Nissaboury, le Mouvement "Poésie Toute".
Il s'exile
volontairement en France en 1965, et devient, pour subsister, ouvrier
dans la banlieue parisienne. A partir de 1966, il publie dans la revue
"Encres vives" et collabore en même temps aux "Lettres nouvelles" et à
"Présence africaine". En 1967, c'est la révélation de son roman
"Agadir", salué par le prix "Enfants terribles", qu'avait fondé Jean
Cocteau.
En 1979, il s'installe à nouveau au Maroc. Il meurt à Rabat le 18 novembre 1995, jour de la fête de l'Indépendance du Maroc.
Œuvre
Ses œuvres ont été publiées, pour la plupart, aux Éditions du Seuil :
* Agadir (1967)
* Corps négatif (1968)
* Histoire d'un Bon Dieu(1968)
* Soleil arachnide (1969)
* Moi l'aigre (1970)
* Le Déterreur (1973)
* Ce Maroc ! (1975)
* Une odeur de mantèque (1976)
* Une vie, un rêve, un peuple, toujours errants (1978)
* Résurrection des fleurs sauvages (Éditions Stouky et Sedki, Rabat, 1981).
* Légende et vie d'Agoun'chich (1984)
* Il était une fois un vieux couple heureux
* Faune détériorée (1997)
* Le Temps des refus, entretiens 1966-1995



الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://halimb.ba7r.org
abdelhalim berri
المدير العام
المدير العام


الإسم الحقيقي : Abdelhalim BERRI
البلد : Royaume du Maroc

عدد المساهمات : 17478
التنقيط : 67424
العمر : 56
تاريخ التسجيل : 11/08/2010
الجنس : ذكر

مُساهمةموضوع: رد: Pour les classes 3/7...3/8...3/9    الثلاثاء 08 نوفمبر 2011, 12:31

Jean-Jacques Rousseau est le fils d'Isaac
Rousseau (Genève, 1672 - Nyon, 1747), horloger comme son père et son
grand-père, et de Suzanne Bernard (Genève, 1673 - Genève, 1712), qui
meurt le 7 juillet 1712, neuf jours après la naissance de Jean-Jacques.
Elle-même était fille d'un horloger nommé Jacques Bernard. Sa mère
morte, le jeune Jean-Jacques est élevé à partir de neuf ans par son
oncle Gabriel Bernard4, pasteur protestant, qu'il prend pour son
grand-père (à ne pas confondre avec Samuel Bernard). Sa famille,
d'origine française, s'était exilée à Genève en 1549 à cause de la
persécution religieuse5. Son père ayant dû fuir Genève à la suite d'une
querelle, Jean-Jacques est confié au pasteur Lambercier à Bossey (au
pied du Salève, au sud de Genève), où il passe deux ans (1722 - 1724).
Son oncle le place ensuite comme apprenti chez un greffier, puis en 1725
chez un maître graveur. Jean-Jacques avait un frère, prénommé François,
né le 15 mars 1705, qui semble avoir disparu assez tôt en Allemagne,
dans la région de Fribourg.



الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://halimb.ba7r.org
abdelhalim berri
المدير العام
المدير العام


الإسم الحقيقي : Abdelhalim BERRI
البلد : Royaume du Maroc

عدد المساهمات : 17478
التنقيط : 67424
العمر : 56
تاريخ التسجيل : 11/08/2010
الجنس : ذكر

مُساهمةموضوع: رد: Pour les classes 3/7...3/8...3/9    الثلاثاء 08 نوفمبر 2011, 12:34

Le récit AUTOBIOGRAPHIQUE ou l'AUTOBIOGRAPHIE
L'autobiographie est un genre littéraire que son étymologie grecque définit comme le fait d'écrire (graphein, graphie) sur sa propre vie (auto, soi et bios, vie). Au sens large l'autobiographie se caractérise donc a minima par l'identité de l'auteur, du narrateur et du personnage : le mot est assez récent, il n'est fabriqué qu'au début du XIXe sièclePhilippe Lejeune dans les années 1970 (1815 en
anglais, 1832 pour l'adjectif et 1842 pour le substantif en français).
L'approche actuelle parle dans ce cas plutôt de « genre autobiographique
», réservant à « autobiographie » un sens plus étroit qu'a établi et
qui fait consensus.

Caractéristiques du genre
Selon Philippe Lejeune,
on trouve derrière l’autobiographie un « pacte » conclu entre le
lecteur et l’auteur : l’autobiographe prend un engagement de sincérité
et, en retour, attend du lecteur qu’il le croie sur parole. C’est le « pacte autobiographique
». L’auteur doit raconter la vérité, se montrant tel qu’il est, quitte à
se ridiculiser ou à exposer publiquement ses défauts. Seul le problème
de la mémoire peut aller à l’encontre de ce pacte.
Le projet autobiographique se caractérise donc par la présence de trois «je». Celui de l’auteur, du narrateur, et du personnage
principal. Dans le cas de l’autobiographie, trois « je » se confondent,
tout en étant séparés par le temps. L’alliance de ces trois « je » fait
partie du pacte autobiographique.
Pour le reste, le projet autobiographique de chaque écrivain lui est particulier. Il est souvent défini en préface : celle des Confessions de Jean-Jacques Rousseau est considérée comme fondatrice.L’autobiographie conjugue deux mouvements complémentaires :

  • l’introspection : observation méthodique de l’auteur sur sa vie intérieure,
  • la rétrospection : regard en arrière sur les faits passés.
C’est aujourd’hui un genre diversifié et en pleine expansion, à travers les genres parallèles que sont l’autofiction et le journal intime.
Difficultés

L’auteur d’une autobiographie se heurte à de nombreuses difficultés pour ce qui est du respect du pacte autobiographique, parmi lesquelles :

  • le problème de la mémoire: certains souvenirs restent incomplets, comme c'est le cas chez Montaigne, qui dans ses Essais,
    « Des Cannibales », se plaint de sa mauvaise mémoire (« ils répondirent
    trois choses, d’où j’ai perdu la troisième, et en suis bien marri ;
    mais j’en ai encore deux en mémoire ») ;

  • le souci de plaire au lecteur, de ne pas l'ennuyer avec la simple énonciation d'une suite de faits, à l’image de Rousseau qui dit dans Les Confessions vouloir compléter son récit par « quelque ornement indifférent »;
  • la difficulté de l’utilisation de mots pour la description de certains éléments du vécu, comme Nathalie Sarraute qui hésite, dans Enfance, entre plusieurs termes afin de décrire un tropisme ;
  • le décalage temporel entre le « je » présent et le « je » passé ;
  • la nécessité du recours à des témoignages tiers (par exemple pour Chateaubriand, qui décrit sa propre naissance dans les Mémoires d'Outre-tombe), d’autant plus susceptibles d'être biaisés ou inexacts ;
  • le refoulement éventuel d’un souvenir douloureux (Marguerite Duras, l'Amant de la Chine du Nord où elle utilise la troisième personne du singulier pour décrire son enfance douloureuse) ;
  • la censure morale (pudeur) imposée par les convenances ;
  • la nécessité éventuelle d’atténuer des vérités trop extravagantes pour rendre crédible le récit (exemple : Le Roman des Jardin) ;
  • la conformité au message argumenté que l'œuvre s’est donné pour but de transmettre ou de démontrer (exemple : Les Mots de Sartre) ;
  • le
    caractère nécessairement esthétique de l’autobiographie, qui peut
    empêcher de révéler la vérité (« Le paradoxe de l’autobiographie, son
    essentiel double jeu, est de prétendre être à la fois discours véridique
    et œuvre d’art », Philippe Lejeune).

  • l’authenticité
    : le souci d’ordonner sa narration, de donner un sens à ses actes en
    les prenant avec du recul peut inciter un auteur à proposer une image
    falsifiée car reconstruite de lui-même

  • l'incomplétude
    : puisqu'il n'est pas question de raconter chaque instant d'une vie, le
    choix des épisodes à dire ou à ne pas dire n'est ni évident ni anodin.

  • l’inachèvement
    : l’autobiographie est en effet vouée à être inachevée, et c’est un
    truisme : l’auteur ne peut pas raconter sa mort...

Fonctions pour l’auteur
Différents facteurs entraînent un auteur à rédiger son autobiographie, et notamment :

  • La volonté de laisser un témoignage, de lutter contre l’oubli (exemple : Primo Levi, Si c'est un homme) ;
  • La volonté d’accéder à la postérité par l’écrit ;
  • La nécessité de se soulager, de se libérer d’un poids, voire de se confesser (saint Augustin, Les Confessions) ;
  • L’envie de s’analyser pour mieux se connaître, de dresser une image de soi, un bilan de sa vie, de se remettre en question (Sartre, les Mots) ;
  • L’obligation de se justifier (Rousseau, les Confessions) ;
  • La
    possibilité de l’utiliser pour défendre une thèse, un point de vue, ou
    transmettre un message, parfois au détriment de l’impartialité et de la
    justesse des faits (Sartre, Les Mots; Rousseau, Les Confessions, [Le vol des Pommes]);

  • La
    possibilité de se créer une image, une apparence voulue et de la
    présenter au lecteur, c’est un moyen de faire changer le regard des
    autres sur sa personne, une sorte d’influence (mais le pacte de la
    sincérité est brisé) ;

  • La possibilité de se remémorer des éléments qu’il a oubliés (W ou le souvenir d'enfance de Georges Perec).
Genres d'AUTOBIOGRAPHIES



الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://halimb.ba7r.org
abdelhalim berri
المدير العام
المدير العام


الإسم الحقيقي : Abdelhalim BERRI
البلد : Royaume du Maroc

عدد المساهمات : 17478
التنقيط : 67424
العمر : 56
تاريخ التسجيل : 11/08/2010
الجنس : ذكر

مُساهمةموضوع: رد: Pour les classes 3/7...3/8...3/9    الثلاثاء 08 نوفمبر 2011, 12:39

Le terme autobiographie est apparu au début du XIXe siècle. Il est formé
de trois mots grecs : graphein (écriture), bios (vie) et autos (par
soi-même). Philippe Lejeune a défini ce terme dans L’Autobiographie en
France : « Nous appelons autobiographie le récit rétrospectif en prose
que quelqu'un fait de sa propre existence, quand il met l'accent
principal sur sa vie individuelle, en particulier sur l'histoire de sa
personnalité. »
L'écriture autobiographique concerne tous les
récits de vie : il peut s'agir de la vie d'une personne réelle (par
exemple un écrivain) ou de la vie d'un personnage fictif.
Sources
L'autobiographie
est issue d'une longue tradition. Dès l'Antiquité, Marc Aurèle (IIe
siècle) écrit ses Pensées et invite l'homme à se libérer de ses passions
(stoïcisme). Saint Augustin (Antiquité tardive), dans ses Confessions,
relate aussi, chronologiquement, les étapes de son existence, dans le
sens de l'histoire d'une vocation.
Du côté de la réception
L'autobiographie
souffre traditionnellement d'un préjugé défavorable car il s'agit d'une
littérature personnelle. Cf. Pascal, Pensées, XXIX : « Le moi est
haïssable. » et « Le sot projet que Montaigne a eu de se peindre [...]. »
Au XIXe siècle, Stendhal écrit, dans Vie de Henry Brulard :
Cette
idée me sourit. Oui, mais cette effroyable quantité de Je et de Moi !
II y a de quoi donner de l'humeur au lecteur le plus bénévole. Je et
Moi, ce serait, au talent près, comme M. de Chateaubriand, ce roi des
égotistes. [...]
La même idée d'écrire my life m'est venue
dernièrement pendant mon voyage de Ravenne ; à vrai dire, je l'ai eue
bien des fois depuis 1832, mais toujours j'ai été découragé par cette
effroyable difficulté des Je et des Moi, qui fera prendre l'auteur en
grippe, je ne me sens pas le talent pour la tourner. À vrai dire, je ne
suis rien moins que sûr d'avoir quelque talent pour me faire lire. Je
trouve quelquefois beaucoup de plaisir à écrire, voilà tout. [...]
Mes
Confessions n'existeront donc plus trente ans après avoir été
imprimées, si les Je et les Moi assomment trop les lecteurs ; et
toutefois j'aurai eu le plaisir de les écrire, et de faire à fond mon
examen de conscience. De plus, s'il y a succès, je cours la chance
d'être lu en 1900 par les âmes que j'aime, les madame Roland, les
Mélanie Guilbert, les...
Chapitre premier
Ce
préjugé défavorable vient du fait que parler de soi implique en effet
une vision individualiste et narcissique de l'écriture. Subsite
également le problème, comme on peut le lire ci-dessus chez Stendhal,
d'intéresser le lecteur...
La question de la sincérité
Le
genre autobiographique a beaucoup du succès : à travers l'expérience
d'un individu, le lecteur est à la recherche d'une vérité sur la
condition humaine. La curiosité du lecteur pour un écrivain participe
également au succès du genre.
Même si lecteur attend de
l'autobiographe qu'il soit sincère et que l'auteur préténd qu'il va
l'être (pacte de lecture), il est illusoire de croire à une vérité
absolue dans une autobiographie :
Car on oublie des moments de son existence ;
Car on peut manquer d'objectivité sur sa propre vie ;
Car l'autobiographe omet volontairement des aspects de sa vie qu'il ne veut pas rendre publics ;
Car l'autobiographe peut ajouter des éléments (fictifs) dans son récit ;
Car
l'autobiographe fait forcément des choix quand il s'agit d'écrire une
grande partie de son existence. Et ces choix sont par nature subjectifs.
Le lecteur juge
«
L'autobiographie, qui est à la fois témoignage, plaidoyer,
justification et réquisitoire, s'inscrit par là dans le judiciaire,
auquel elle emprunte sa mise en scène, ses rôles et les modalités de son
énonciation. Le judiciaire et le théâtral ont partie liée ici, tant le
théâtre est le lieu privilégié du procès, comme dans la tragédie
grecque, tant le tribunal ressemble à un théâtre. »
(G. Mathieu-Castellani, La Scène judiciaire et l'autobiographie)
Les formes voisines de l'autobiographie
Les
mémoires
(masculin) : à la différence de l'autobiographie, les mémoires
ont pour objet principal l'histoire ou la société, les événements qui
se sont déroulés autour du mémorialiste qui est un personnage public (la
perspective est historique). Le narrateur est à la fois témoin et
personnage principal. Exemples : cardinal de Retz, Saint-Simon. C'est
différent pour les Mémoires de Chateaubriand : celui-ci est également
autobiographe. De même, les Mémoires d'une jeune fille rangée de Simone
de Beauvoir sont bien une autobiographie.
L'autoportrait : le projet
de raconter l'histoire d'une personnalité n'est pas avoué. Exemple :
Montaigne, Essais. La linéarité chronologique de la vie de l'auteur
n'est pas respectée ; l'ordre est thématique ou logique.
Le roman
autobiographique
. Exemples : Constant, Adolphe ; Chateaubriand, René. Le
je autobiographique n'est pas assumé : il est camouflé dans le il du
personnage du roman.
Le journal intime : le narrateur (qui se confond avec l'auteur) raconte ses pensées au jour le jour.



الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://halimb.ba7r.org
abdelhalim berri
المدير العام
المدير العام


الإسم الحقيقي : Abdelhalim BERRI
البلد : Royaume du Maroc

عدد المساهمات : 17478
التنقيط : 67424
العمر : 56
تاريخ التسجيل : 11/08/2010
الجنس : ذكر

مُساهمةموضوع: رد: Pour les classes 3/7...3/8...3/9    الثلاثاء 08 نوفمبر 2011, 12:44

LE ROMAN AUTOBIOGRAPHIQUE

Ce
roman est une autobiographie par alter ego, en effet Jules Vallès
décrit sa vie à travers le personnage de Jacques Vingtras, il veut créé
une distance entre lui et le lecteur. Ce roman décrit son enfance, c’est
le premier volume d’une trilogie paru en 1879. Jacques né d’une mère et
d’un père paysans, vit à Pannesac une petite ville de province. Le père
ayant fait des études devint professeur au lycée où jacques étudiera. A
l’école comme chez lui il ne trouve que l’ injustice et les brimades.
Ses
parents souhaitant qu’il exerce un métier intellectuel comme son père,
il se révolta contre eux. C’est lors d’un voyage chez ses tantes qu’il
affectionne, que Jacques va trouver un sens à sa vie. C’est le récit
d’une enfance malheureuse où les châtiments sont un moyen d’éducation et
non pas de punition.
Malgré tout Jules vivra des moments joyeux et libres durant ses vacances à la campagne.

Jules
Vallès se révolte contre la famille, l’école et les valeurs de la
société bourgeoise sous la monarchie de Juillet comme le montre la
dédicace de son livre.

"ceux
qui crevèrent d’ennui au collège ou qu’on fit pleurer dans la famille,
qui, pendant leur enfance, furent tyrannisés par leurs maîtres ou rossés
par leurs parents je dédie ce livre."

Mon avis :
J’ai
apprécié ce livre car nous découvrons une famille pleine de
contradiction qui cherche à se hisser dans une société où ils ne
trouvent pas leur place. Nous ressentons à travers ses écrits ses
souffrances face à l’absence de tendresse de sa mère et la dureté de son
père. Il nous présente une image vivante de la vie de province au XIX
ème siècle sous la monarchie de juillet. Cependant je trouve que
certaines descriptions sont un peu longues et un peu trop détaillées.

Les temps du récit :
Le
récit est écrit au présent de narration. Il utilise par contre
l’imparfait pour citer des anecdotes où décrire par exemple la petite
ville où il vit.Les dialogues eux sont écrits au présent ce qui rend le
texte plus vivant.

Questionnaire de lecture :
1) La mère de Jacques le frappe-t-elle parce qu’elle ne l’aime pas ?
Non elle aime son fils mais elle pense que ce serait mal l’ élever que d’être trop gentil avec lui.

2) Décrivez la mère de Jacques
C’est
une personne sans beaucoup d’éducation et sans affection. Elle est
économe voire avare, elle tyrannise Jacques l’empêchant de profiter des
plaisirs simples de la vie.

3) Quel est le premier métier de son père ?
Il était surveillant dans un collège.

4) Jacques était-il bon élève ?
Oui bien qu’il n’aimait pas les études. C’était pour ne pas faire honte à son père qu’il s’appliquait.

5) Qu’elles sont les différentes villes où Jacques a habité ?
Jacques a habité tout d’abord dans le Puy puis à Saint-Etienne ensuite à Nantes et enfin à Paris.

6) Expliquez pourquoi Jacques est plus sévèrement punis que les autres au collège.
Il est plus sévèrement punis car son père est professeur, il doit donner l’exemple.

7) Pourquoi le voyage sur la Loire est-il un bon souvenir pour Jacques ?
Sa mère étant malade, il partage avec son père les joies du voyage sans être culpabilisé pour ce qu’ils dépensent.

8) Jacques a-t-il eu son baccalauréat et pourquoi ?
Non il ne la pas eu car il a parlé des 8 facultés de l’ âme, au lieu des 7 étudiées en cours.

9) Quelle anecdote fait comprendre à Jacques qu’il ne veut pas devenir professeur ?
C’est
la rencontre avec l’homme en chapeau qui lavait un mouchoir dans la
Seine qui lui fait comprendre qu’ il ne veut pas devenir professeur.

10) Est-ce-que Jacques déteste ses parents pour toutes les brimades qu’il a subies ?
Non
pas vraiment il a plutôt honte des attitudes de sa mère et de son côté
paysan. Les relations avec son père sont plus faciles mais il a aussi
honte au collège puis au lycée quand il entend les autres élèves



الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://halimb.ba7r.org
abdelhalim berri
المدير العام
المدير العام


الإسم الحقيقي : Abdelhalim BERRI
البلد : Royaume du Maroc

عدد المساهمات : 17478
التنقيط : 67424
العمر : 56
تاريخ التسجيل : 11/08/2010
الجنس : ذكر

مُساهمةموضوع: رد: Pour les classes 3/7...3/8...3/9    الثلاثاء 08 نوفمبر 2011, 12:46

"A TOUT CEUX
qui
crevèrent d'ennui au collège ou qu'on fit pleurer dans la
famille, qui, pendant leur enfance, furent tyrannisés par
leurs maîtres ou rossés par leurs parents; Je dédie ce
livre.
" Jules Vallès

Fils d'un professeur de collège méprisé et d'une paysanne bornée, Jules Vallès raconte : "Ma
mère dit qu'il ne faut pas gâter les enfants et elle me
fouette tous les matins. Quand elle n'a pas le temps le
matin, c'est pour midi et rarement plus tard que quatre heures."Cette
enfance ratée, son engagement politique pour créer un
monde meilleur, l'insurrection de la Commune, Jules Vallès les évoqua, à la fin de sa vie, dans une trilogie. La langue de Jules Vallès est extrêmement moderne. Pourtant l'histoire de Jacques Vingtras fut écrite en 1875 et c'est celle des mal-aimés de tous les temps!


Jules Vallès (de son vrai nom : Jules Louis Joseph Vallez, qu'il ne transformera en Vallès que lorsqu'il se mettra à écrire), né au Puy-en-Velay (Haute-Loire) le 11 juin 1832 et décédé à Paris le 14 février 1885, est un journaliste, écrivain et homme politique communiste français.Fondateur du journal Le Cri du Peuple, il est un des élus de la Commune de Paris. Condamné à mort, il dut s'exiler à Londres (de 1871 à 1880).



الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://halimb.ba7r.org
abdelhalim berri
المدير العام
المدير العام


الإسم الحقيقي : Abdelhalim BERRI
البلد : Royaume du Maroc

عدد المساهمات : 17478
التنقيط : 67424
العمر : 56
تاريخ التسجيل : 11/08/2010
الجنس : ذكر

مُساهمةموضوع: رد: Pour les classes 3/7...3/8...3/9    الثلاثاء 08 نوفمبر 2011, 12:48

Roman autobiographique
roman autobiographique est a roman basé la vie de l'auteur. technique littéraire est distingué de l' autobiographiemémoire par la condition d'être fiction.
Des noms et les endroits sont souvent changés et des événements sont
recréés pour les rendre plus dramatiques mais l'histoire soutient
toujours une ressemblance exacte à celle de l'auteur. Tandis que les
événements de la vie de l'auteur sont racontés, il n'y a aucun pretense
de neutralité ou même de vérité exacte. Des événements peuvent être
rapportés à la manière les souhaits d'auteur qu'ils avaient étés avec
des ennemis plus clair dégoûtants et des triomphes plus complets que
peut-être ils étaient réellement.
Puisque les
auteurs tirerent parti légèrement de leurs propres expériences de la
majeure partie de leur travail, il est difficile définir le roman
autobiographique de limite. Les romans qui dépeignent les arrangements
et/ou les situations dont l'auteur est au courant ne sont pas
nécessairement autobiographiques. Ni l'un ni l'autre ne sont des romans
qui incluent des aspects tirés de la vie de l'auteur en tant que détails
mineurs de parcelle de terrain. Être considéré un autobiographique par
la plupart des normes, il doit y avoir d'a protagoniste modelé après l'auteur et un central plotline cela reflète des événements dans sa vie.
Des
romans qui ne répondent pas entièrement à ces exigences ou sont encore
distancés des événements vrais s'appellent parfois romans
semi-finale-autobiographiques.
Beaucoup de premiers romans, aussi bien que des romans au sujet des expériences intenses et privées comme guerre, famille conflit ou sexe, sont écrits en tant que romans autobiographiques.
Quelques travaux se rapportent ouvrir comme 'romans de nonfiction.
'La définition de tels fonctionne les restes vagues. La limite était
d'abord employée couramment dans la référence au non-autobiographique Dans le sang froid
par Truman Capote mais a depuis lors devenu associé à une gamme des
travaux tirant ouvrir de l'autobiographie. Un centre central du roman de
non-fiction est le développement de la parcelle de terrain par les
moyens des modèles narratifs fictifs. L'emphase est sur la création d'un
travail qui est essentiellement vrai, souvent dans le contexte d'une
recherche sur des valeurs ou d'un autre aspect de réalité. Les livres Zen et l'art de l'entretien de moto par Robert M. Pirsig et Le Tao de Muhammad Ali par Davis Miller
ouvrez-vous avec des rapports admettant à de fictionalising des
événements mais de l'état qu'ils sont vrais « essentiellement. »
roman Semi-finale-autobiographique
En
outre connu comme mémoire légèrement voilé, un roman
semi-finale-autobiographique tirere parti fortement des expériences de
la propre vie de l'auteur pour sa parcelle de terrain. Les auteurs
peuvent choisir d'écrire un roman semi-finale-autobiographique plutôt
qu'un mémoire vrai pour une variété de raisons : pour protéger
l'intimité de leur famille, les amis, et ont aimé ceux ; pour réaliser
la distance émotive du sujet ; ou pour des raisons artistiques, telles
que la simplification des lignes de parcelle de terrain, des thèmes, et
d'autres détails



الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://halimb.ba7r.org
abdelhalim berri
المدير العام
المدير العام


الإسم الحقيقي : Abdelhalim BERRI
البلد : Royaume du Maroc

عدد المساهمات : 17478
التنقيط : 67424
العمر : 56
تاريخ التسجيل : 11/08/2010
الجنس : ذكر

مُساهمةموضوع: رد: Pour les classes 3/7...3/8...3/9    الثلاثاء 08 نوفمبر 2011, 12:53


Le
journal intime
est une des pratiques d'écriture les plus communes de
notre société. C'est un genre littéraire aussi important que le roman ou
la nouvelle. Les journaux intimes naissent à la fin du XVIIIème siècle
au même moment que d'autres formes d'écriture autobiographique. Au
départ, les journaux intimes ne l'étaient pas vraiment. Les jeunes
filles étaient obligées, soit par leurs institutrices, soit par leurs
mères, d'écrire chaque jour le résumé de leur journée afin de fournir un
exercice de mémoire et de rédaction mais en réalité, plus pour
surveiller les pensées.
Celui ou celle qui écrit un journal est
appelé diariste. Cet écrit a pour vocation de rester secret et de
n'être pas publié mais ce n'est pas toujours le cas : publication sur
papier, sur le réseau Internet, sur cassette audio ou vidéo. Certains
journaux intimes (ou des fragments) d'auteurs ou de personnalités
connues à un titre quelconque sont parvenus à la connaissance du public,
le plus souvent à titre posthume : ex : fragments du Journal des frères
Goncourt. Ceux d'inconnus n'ont été publiés que fort
exceptionnellement. Il relate des événements de la vie privée, de
commentaires et de remarques et s'organise chronologiquement selon des
rythmes variables : quotidien, hebdomadaire, mensuel... coextensive à la
vie toute entière ou bien à une période donnée de l'existence.
Les
journaux intime qui ont été tenus de façon quotidienne ou presque
quotidienne font penser aux journaux de bord des voyageurs.
Le
journal est un lieu où l'on se confie (d'où l'analogie qui s'impose avec
la correspondance), et non une œuvre littéraire. Par ailleurs, la
relation du journal d'un écrivain avec l'œuvre de cet écrivain est tout
aussi ambiguë. Le journal, fréquemment plein des échos du travail
créateur, est un texte en marge de l'œuvre véritable

Extraits de journaux intimes

EXTRAIT 1
Du Samedi
Je
me suis réveillé à 10h.30. Je suis descendu et j'ai déjeuné, ensuite je
suis parti me laver. Aprèsje suis parti à l'entraînement de football à
14h.00 J'ai fini à 16h.00 et je suisrentré chez moi. Je suis parti chez
un copain et nous avons joué à laplaystation jusqu'à 22h.00. Je suis
rentré et je suis parti me coucher vers23h.30

Du Dimanche
Je
me suis réveillé, à9h.00 je suis allé au football et je suis rentré à
13h.00. Je suis parti à15h.25 en Belgique et je suis rentré vers 21h.00.
J'ai fait un jeu sur laplaystation et je me suis couché à 23h.00

Du Lundi
Je
me suis réveillé à11h.30 et je me suis lavé, ensuite je suis sorti à
14h.00 et je suis rentré à16h.00. De 16h.00 à 23h.00 je suis allé chez
ma tante. A 23h.00 je me suiscouché.


Extrait 2
Cher journal
Aujourd'hui
ma tante estentrée à l'hôpital. Dés que je suis rentré à la maison,
j'ai mangé un petitpain au chocolat, puis je suis parti en métro voir
les enfants (de ma tante) àFives. Je suis arrivé à 17h.00 et Réda (le
mari de ma tante) m'a demandé derester dormir avec les enfants. Je lui
ai dit que je ne pouvais pas resterdormir. Ma grande sœur qui était là
quand je suis arrivé est restée avec eux.Avant que je ne parte, on a
téléphoné à l'hôpital pour parler avec ma tante etelle nous a dit
qu'elle sortait demain si tout allait bien.

Cher journal
Aujourd'hui, Samia, matante, est sortie de l'hôpital et elle était fatiguée. Alors ma sœur est restée

Extrait 3
Samedi
Je suis allé dans unjardin de une heure à six heures et j'ai regardé un film d'horreur
Dimanche.
Je me suis levé tard, à 10heures et j'ai regardé Téléfoot.
Lundi
J'ai regardé sur letélétexte les résultats de la D1italienne.
Mardi
J'ai regardé Milan ACcontre Galatasaraï et les résultats des autres matches de foot.
Mercredi
J'ai vu la Lazio Rome etFlorentina se qualifier et les résumés des autres matches.

Extrait 4
Samedi 30Octobre
Hello,
c'est moi ! Cematin vers 10 heures, je suis allée à la bibliothèque.
Sinon Rebecca etCatherine (la mère de Rebecca) sont bien arrivées, mais
avec trois quartd'heure de retard, car elles se sont perdues au port
fluvial. Cet après midij'ai fêté Halloween et on s'est bien éclaté. Ce
soir, je mange chez Aurélie, macousine, en plus c'est de la Paella !
Bon, salut, à demain.

Dimanche 31Octobre
Bonjour
Ce
matin je suis allée aumarché de Wazemmes et cet après midi je suis
allée dans un entrepôt de sport àBondues et je me suis acheté un pull
Adidas. En fin d'après midi, vers 17heures, nous sommes allés au Bois de
Boulogne, au zoo. Je suis allée dans lelabyrinthe de vitres, trop
délire

Salut, àdemain



الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://halimb.ba7r.org
abdelhalim berri
المدير العام
المدير العام


الإسم الحقيقي : Abdelhalim BERRI
البلد : Royaume du Maroc

عدد المساهمات : 17478
التنقيط : 67424
العمر : 56
تاريخ التسجيل : 11/08/2010
الجنس : ذكر

مُساهمةموضوع: رد: Pour les classes 3/7...3/8...3/9    الثلاثاء 08 نوفمبر 2011, 12:54

Les mémoires (uniquement au masculin pluriel dans cette acception) sont des œuvres historiques et parfois littéraires ayant pour objet le récit de sa propre vie considérée comme révélatrice d’un moment de l’Histoire. Plus précisément, il s’agit d’un recueil de souvenirs qu’une personne rédige à propos d’événements historiques ou anecdotiques, publics ou privés, auxquels elle a participé ou dont elle a été le témoin.Des mémoires ont été écrits depuis l’Antiquité, comme l’illustre l’exemple emblématique des Commentaires sur la Guerre des Gaules de Jules César. Puis, le genre s’est établi au Moyen Âge avec Geoffroi de Villehardouin, Jean de Joinville ou Philippe de Commynes, avant de se développer à la fin de la Renaissance, essentiellement en France (exemple : Blaise de Monluc) et jusqu’à l’âge classique, avec La Rochefoucauld, Retz, Saint-Simon. Le genre des Mémoires s’est maintenu jusqu’à aujourd’hui avec de grands textes au XXe siècle (Churchill, De Gaulle),
mais aussi avec des témoignages de toute sorte et des récits de vie de
célébrités souvent écrits avec l’aide de collaborateurs (Philippe Noiret, Mémoire cavalière).
Il en va de même pour les récits de moments hors du commun qui, sans
mériter le nom de mémoires parce que la période considérée reste
limitée, relèvent de "l’écriture mémorialiste" et ont parfois produit de
grands textes littéraires comme ceux d’Ernst Jünger (Orages d'acier) et de Roland Dorgelès (Les Croix de bois) pour la Première Guerre mondiale, ou de Primo Levi avec Si c'est un homme et Elie Wiesel avec La Nuit sur leur expérience concentrationnaire.
Les Mémoires appartiennent au genre autobiographique qui associe écriture de soi et récit de vie mais ils se distinguent de l’autobiographie
définie par la critique moderne par le fait qu’ils mettent l’accent sur
le contexte historique de la vie de l’auteur et sur ses actes plus que
sur l’histoire de sa personnalité et sa vie intérieure. Les mémoires
relèvent donc prioritairement de l’Histoire et de l’historiographie. La qualité littéraire de certains textes les a fait reconnaître comme appartenant à la littérature et dans ce sens on peut parler d’un genre littéraire
des Mémoires. Certains mémoires sont d’ailleurs considérés comme des
chef-d’œuvres littéraires : c’est le cas des œuvres citées précédemment
ou des Mémoires d'outre-tombe de Chateaubriand, qui montrent bien la difficulté de la catégorisation entre Mémoires et autobiographie.
Le travail sur le style, le questionnement de la mémoire et le souci de
parler de l’humanité entière à travers le récit de sa vie sont la
marque des Mémoires que la littérature place à l’égal des grandes œuvres
des romanciers qui ont d’ailleurs souvent été fascinés par les mémorialistes et qui se sont nourris de leurs lectures comme Stendhal, Balzac, DumasMarguerite Yourcenar



الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://halimb.ba7r.org
abdelhalim berri
المدير العام
المدير العام


الإسم الحقيقي : Abdelhalim BERRI
البلد : Royaume du Maroc

عدد المساهمات : 17478
التنقيط : 67424
العمر : 56
تاريخ التسجيل : 11/08/2010
الجنس : ذكر

مُساهمةموضوع: رد: Pour les classes 3/7...3/8...3/9    الثلاثاء 08 نوفمبر 2011, 12:56




الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://halimb.ba7r.org
abdelhalim berri
المدير العام
المدير العام


الإسم الحقيقي : Abdelhalim BERRI
البلد : Royaume du Maroc

عدد المساهمات : 17478
التنقيط : 67424
العمر : 56
تاريخ التسجيل : 11/08/2010
الجنس : ذكر

مُساهمةموضوع: رد: Pour les classes 3/7...3/8...3/9    الثلاثاء 08 نوفمبر 2011, 12:59

La bataille de Waterloo s'est déroulée le 18 juin 1815. Elle
s'est terminée par la victoire décisive de deux armées : celle des
alliés
composée principalement de Britanniques,
d'AllemandsHanovre, du Brunswick,
du Nassau
)
et de Néerlandais,
commandée par le duc de Wellington, et celle
des Prussiens,
commandée par le maréchal Blücher ; toutes deux
opposées à l'armée française dite Armée du Nord emmenée par l'empereur
Napoléon Ier.

(contingents du
La commune de Waterloo se situe à une vingtaine de
kilomètres au sud de Bruxelles, en Belgique.
Toutefois, les combats n'eurent pas lieu à Waterloo mais un peu plus au
sud, sur le territoire des communes actuelles de Lasne
et de Braine-l'Alleud. La bataille a souvent été
appelée en France « bataille de Mont Saint-Jean », lieu plus précis de
l'engagement effectif[2].
En Allemagne, elle est appelée « bataille de la Belle-Alliance ».

Cette bataille est la dernière à laquelle prit part directement
Napoléon Bonaparte, qui avait repris le contrôle de la France durant la
période dite des Cent-Jours. Malgré son désir de poursuivre la
lutte avec de nouvelles forces qui se reconstituaient, il dut, par
manque de soutien politique, abdiquer quatre jours après son retour à
Paris.






La charge des Scot Greys



الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://halimb.ba7r.org
abdelhalim berri
المدير العام
المدير العام


الإسم الحقيقي : Abdelhalim BERRI
البلد : Royaume du Maroc

عدد المساهمات : 17478
التنقيط : 67424
العمر : 56
تاريخ التسجيل : 11/08/2010
الجنس : ذكر

مُساهمةموضوع: رد: Pour les classes 3/7...3/8...3/9    الثلاثاء 08 نوفمبر 2011, 13:02

Dans ses Mémoires,feu Hassan II évoque d’abord son adolescence et les
temps les plus sombres du protectorat. Nous voyons le jeune prince
héritier, Hassan, ardent militant nationaliste, participer avec fougue à
la lutte pour l’indépendance que mène son père, Mohamed V.
Une
fois sur le trône, c’est un autre combat que doit mener Hassan II. Il
entreprend de construire une nation modèrne, de régler le problème des
frontières bouleversées par les aventures coloniales, tout en maintenant
la paix et en instaurant la justice sociale.
Dans son ouvrage : "Le Défi", S.M. Hassan II a écrit à propos du 20 août 1953
(...)
Mon père ne cède pas. Le 20 août 1953, premier jour de l'Aïd El Kébir,
la Grande Fête islamique, Rabat est en état de siège. Il est 13h30
lorsque le Roi, qui achève de
Le
Palais est encerclé; chars et voitures blindées pointent leurs canons
et leurs mitrailleuses sur la grande porte. Le général Guillaume arrive,
escorté de troupes spéciales armées de mitraillettes. Notre garde est
désarmée, collée face au mur les bras en l'air.

Le résident
entre dans le salon d'audience en compagnie du général Duval, commandant
supérieur des troupes françaises au Maroc, de M. Dutheil, directeur de
la Sûreté et de quelques autres fonctionnaires. Mon père a eu tout juste
le temps de passer une djellaba sur son pyjama.

La chaleur est étouffante. Le résident s'adresse brièvement au Souverain:
-
Le gouvernement français, pour des raisons de sécurité, vous demande
d'abdiquer. Si vous le faites de plein gré, vous pourrez, vous et votre
famille vivre en France librement et hautement considérés.

Mon père, très calme, refuse et dit :
-
Rien dans mes actes et mes paroles ne saurait justifier l'abandon d'une
mission dont je suis le dépositaire légitime. Si le gouvernement
français considère la défense de la liberté et du peuple comme un crime
qui mérite châtiment, je tiens cette défense pour une vertu digne
d'honneur et de gloire.

Le général prie Si Maâmri, que nous connaissons, de traduire bien exactement ses paroles :
-
Si vous n'abdiquez pas immédiatement de votre plein gré, j'ai mission
de vous éloigner du pays, afin que l'ordre public soit maintenu.
Afin que Si Maâmri puisse fidèlement traduire, le Roi répond lentement :
-
Je suis le Souverain légitime du Maroc, jamais je ne trahirai la
mission dont mon peuple confiant et fidèle m'a chargé. La France est
forte, qu'elle agisse comme elle l'entend.

Tout est dit. Le général nous fait appeler mon frère Moulay Abdallah et moi. Il se tourne vers le Souverain :
-
Nous vous emmenons, vous et vos deux fils. Il fait signe à un officier
de gendarmerie qui, revolver au poing, pousse mon père devant lui, je
crains qu'il soit abattu sur place. Nous suivons, mon frère et moi,
poussés nous aussi, deux mitraillettes braquées sur notre dos. Nous
sommes embarqués dans trois voitures, sans qu'il nous soit même permis
de changer de vêtements et d'emporter le moindre bagage. Conduits à
l'aérodrome militaire de Souissi, nous y sommes gardés à vue.

Mon
père demande à boire. Mais on nous donne l'ordre de prendre place dans
un DC-3 dont le moteur tourne. J'interviens alors : mon père malade,
supportera difficilement un voyage aérien. On téléphone au médecin du
Roi, le Dr Dubois-Roquebert qui accourut et confirme mes craintes. On ne
tient aucun compte de son avis. Un gendarme tend au Souverain sa
gamelle avec un peu d'eau. Il remercie et refuse. On nous pousse dans
l'avion qui décolle pour une destination inconnue, à 14 heures 45.


allions-nous ? Nous n'en savions rien. Ce DC-3, destiné à
l'entraînement des parachutistes, était dépourvu de tout confort. Outre
l'équipage et le colonel Carbonier, de la Résidence générale, nous
étions environnés d'une douzaine de policiers armés jusqu'aux dents, qui
saucissonnaient au vin rouge, fumaient et échangeaient des
plaisanteries qui n'étaient pas des plus fines. Plus tard, ils jouèrent à
la belote. Je reconnus l'accent corse.

L'avion tanguait, piquait
du nez et se traînait à une vitesse de croisière qui dépassait à peine
le 200 km/h. Nous passâmes au-dessus de Meknès, Fès, Taza, Oujda et
longeâmes la côte algérienne. Puis l'avion avait survolé la
Méditerranée.
La rudesse du traitement que nous subissions me faisait
craindre le pire pour mon père. Exténué de fatigue, il se coucha sur un
banc de bois. Je le soutins de mon mieux. Il murmura :

- Je ne
vois pas la terre de nos pères. Adieu chère patrie. Que Dieu protège
tous les nôtres ! ils vont souffrir et nous ne pourrions plus rien faire
pour eux...
Il avait les larmes aux yeux et nous priâmes tous trois
en silence. Peu après, le colonel Carbonier nous révéla que notre
destination pourrait bien être la Corse.

En effet, l'avion se
posa vers 22 heures sur l'aérodrome d'Ajaccio. Nous descendîmes de
l'appareil, le colonel disparut et, dans la nuit, nous fûmes entourés
par des soldats en armes, à l'attitude équivoque. S'agissait-il d'un
service d'ordre, ou d'un peloton d'exécution ? Enfin arriva à la tête
d'un important cortège, le préfet de la Corse, M. Sarveux. C'était un
galant homme qui pria mon père de l'excuser : on venait tout juste de le
prévenir de notre arrivée. Nous fûmes ses hôtes à la préfecture, où le
Souverain passa la nuit à prier. Telle fut la première étape de notre
exil.

Nous nous retrouvâmes en famille à Zonza, au sud-est de
l'île à l'Hôtel du Mouflon d'or puis à l'Hôtel Napoléon de l'île Rousse,
surveillés jour et nuit par une centaine de gendarmes, de gardes
républicains et de policiers. En notre triple qualité de bannis, de
proscrits et de déportés, il nous était impossible de ne pas évoquer
l'île d'Elbe et Sainte-Hélène.

Nous étions prisonniers mais à nos
frais. Le Souverain devait payer notre prison, le personnel de l'hôtel
et nos gardiens. Nous passâmes trois mois à l'île Rousse et le
gouvernement français préleva, sur les "biens personnels du Sultan", mis
sous séquestre, la modique somme de vingt-six millions de francs qui
servit à payer la note de l'hôtelier, ainsi que l'entretien des soldats
et policiers qui, autour de nous, faisaient vigilance.

Je n'ai
jamais pu comprendre comment M. Georges Bidault, ministre des Affaires
étrangères avait pu croire que notre captivité signifiait une victoire
de la "Croix sur le Croissant", ce qui, ajoutait-il, "le faisait rêver à
Jérusalem". A son avis, la Corse était trop proche du Maroc. Il
redoutait que nous fussions enlevés par un commando, aussi mystérieux
que redoutable qui n'existait que dans l'imagination des journalistes
spéciaux.

Néanmoins fin janvier 1954, nous fûmes transférés à
Madagascar, en attendant qu'une "résidence définitive" nous fût préparée
dans le Pacifique, Tahiti, c'est ainsi que nous nous retrouvâmes tous à
Antsirabé à 160 km au sud de Tananarive, à l'hôtel des Thermes,
établissement qui me semblait évadé d'un roman de Joseph Conrad annoté
par Marcel Proust.

Les premiers mois d'exil furent les plus
pénibles. Le Souverain pensait surtout à son peuple en détresse. Ce qui
l'affectait aussi c'est la calomnie dont il se savait accablé par la
presse, en France et au Maroc, alors qu'il était captif et empêché de se
justifier. (...)



الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://halimb.ba7r.org
abdelhalim berri
المدير العام
المدير العام


الإسم الحقيقي : Abdelhalim BERRI
البلد : Royaume du Maroc

عدد المساهمات : 17478
التنقيط : 67424
العمر : 56
تاريخ التسجيل : 11/08/2010
الجنس : ذكر

مُساهمةموضوع: رد: Pour les classes 3/7...3/8...3/9    الثلاثاء 08 نوفمبر 2011, 13:04

LES SENSATIONS
LES 5 ORGANES SENSORIELS

PRESENTATION
Quels sont les cinq sens ?
Les cinq sens sont la vue ,qui nous permet de voir, l'ouïe, qui nous permet d'entendre les sons, le toucher, l'odorat, qui nous permet de sentir les odeurs, et le goût.
Chaque sens fonctionne grâce à une partie du corps : on voit avec les
yeux, on entend avec les oreilles, on touche avec la peau, on sent
les odeurs avec le nez et on goûte les aliments avec la langue.

" A QUOI LES CINQ SENS NOUS SERVENT-ILS ?
Les sens informent notre cerveau
sur toutes les choses qui nous entourent. Sans eux, on ne
ressentirait rien. Les sens nous apportent du plaisir; quand on entend
une jolie musique par exemple. Mais ils nous avertissent aussi des
dangers : ainsi, lorsqu'on sent une odeur de brûlé, on est en alerte.

Chapitre I : DESCRIPTION

1 - LA VUE.

L'œil est l'organe de la vue. Il est composé de plusieurs éléments.
La cornée, transparente, protège l'œil.
L'iris donne à l'œil sa couleur.
La pupille s'ouvre et se referme selon l'intensité de la lumière.
Le cristallin règle la netteté de la vision.
La rétine reçoit les images et les envoie au nerf optique.

2 - L'OUÏE


L'oreille est l'organe de l'ouïe.
L'oreille est la porte d'entrée des bruits qui nous entourent.
Elle se compose de trois parties :
L'oreille extrême (le pavillon et le conduit auditif);
L'oreille moyenne (le tympan et les osselets);
L'oreille interne (c'est ce qui permet l'équilibre du corps).

3 - LE GOUT

La langue est l'organe du goût.
Elle est tapissée de papilles appelées les bourgeons du goût.
Les papilles du goût reconnaissent la saveur de ce que l'on mange et
envoient l'information au cerveau. La langue est sensible à quatre
saveurs ; le goût sucré, le goût salé, le goût acide et le goût
amer.
Les parties sensibles au sucré et au salé sont sur la pointe
de la langue alors que l'amer et l'acide se situent à l'arrière de
la langue.

4 - L'ODORAT

L'odorat se trouve au fond du nez.
Le haut et le fond du nez sont recouverts de petits cils qui captent et reconnaissent les odeurs.
" Comment sent-on?
Quand on respire, l'air passe sur les cils olfactifs. Ces cils
permettent au cerveau de reconnaître les odeurs. Plus on respire fort,
mieux on identifie les parfums.

5 - LE TOUCHER
La peau est l'organe du toucher.
La peau contient des nerfs qui permettent d'apprécier ce que nous touchons



الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://halimb.ba7r.org
abdelhalim berri
المدير العام
المدير العام


الإسم الحقيقي : Abdelhalim BERRI
البلد : Royaume du Maroc

عدد المساهمات : 17478
التنقيط : 67424
العمر : 56
تاريخ التسجيل : 11/08/2010
الجنس : ذكر

مُساهمةموضوع: رد: Pour les classes 3/7...3/8...3/9    الثلاثاء 08 نوفمبر 2011, 13:05

EXPRIMER DESSENSATIONS,DES SENTIMENTS
I – LES SENSATIONS :
Les principaux vecteurs des sensations demeurentles cinq sens: la vue (sensationsvisuelles) ; l'ouïe (sensations auditives) ; l'odorat(sensations olfactives) ; le toucher (sensationstactiles) ; le goût (sensations gustatives).
Les
sensations peuvent également prendrenaissance à l'Intérieur de
l'organisme, comme c'est le cas pour: lafaim, la fatigue, le vertige, la
nausée,

la soif ...
Pour les exprimer, on utilise des verbes de perception: voir, entendre, sentir....
A chacundes sens indiqués correspond une série de termes (verbes,adjectifs, noms) évoquant une sensation particulière.
- La vue: Verbes:scruter, observer, apercevoir. .. / Adjectifs :multicolore, pâle, éclatant...! courbé ,triangulaire .. . Noms : harmonie, coloris, clarté, pénombre ...

- L'ouïe: Verbes : ouïr,entendre, écouter, résonner. .. / Noms : tintement,tintamarre, bruissement, résonance ... / Adjectifs: mélodieux, assourdissant, strident, sec, plaintif, feutré
- Le goût : Verbes: savourer, déguster, siroter ... / Noms : saveur; dégustation ... Adjectifs : acide, aigre,doux, savoureux, salé ...

- Le toucher : Verbes : palper,effleurer, caresser, tâter, gratter... / Adjectifs: rugueux; lisse, rêche, visqueux, frais, granuleux, froid ... Noms : froid , chaleur; tiédeur ; caresse...
- L'odorat: Verbes: sentir, humer, flairer ... / Adjectifs: âcre, subtil, grisant, nauséabond ... / Noms :senteurs,essences, arôme, fumet, relent ...


II – LES SENTIMENTS :
Le sentiment est une émotionstable, durable qui touche le cœur.
On peut exprimer des sentiments en utilisant des :
• Verbes : aimer, détester, (se) réjouir, exulter, (s')inquiéter, (s')ennuyer,détester, attrister, chagriner ...
• Participes passés employés comme adjectifs:
aimé;détesté; haï; attristé; admiré; soulagé...
• Adjectifs : aimable, inquiétant, ennuyeux, mélancolique, réjouissant, détestable,triste ..... .
• Noms : la joie, le bonheur, l'amour, le soulagement, l'ennui, le chagrin, lacompassion ....... .
• Phrases exclamatives :
- C'est extraordinaire ! (Étonnement, admiration, joie ...)

- Queldésastre! (Désolation, tristesse, consternation ...)
.Adverbes : tendrement, amoureusement,amèrement, mélancoliquement, tristement…
Voici quelques formules exprimant des sensations


FORMULES

SIGNIFICATION

Avoir le cœur gros

Etre triste

Broyer du noir

S’abandonner à des réflexions tristes

Voir la vie en rose

Etre optimiste

Avoir le cafard

Avoir des idées noires, tristes

Avoir le cœur sur la main

Etre généreux

Avoir une dent contre quelqu’un

Avoir de l’animosité, du ressentiment



الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://halimb.ba7r.org
abdelhalim berri
المدير العام
المدير العام


الإسم الحقيقي : Abdelhalim BERRI
البلد : Royaume du Maroc

عدد المساهمات : 17478
التنقيط : 67424
العمر : 56
تاريخ التسجيل : 11/08/2010
الجنس : ذكر

مُساهمةموضوع: رد: Pour les classes 3/7...3/8...3/9    الثلاثاء 08 نوفمبر 2011, 13:06

LE LEXIQUE DES SENTIMENTS ET ÉMOTIONS
La peur
La crainte
L’angoisse
L’inquiétude
La frousse
Le défaitisme
Le doute
La joie
La satisfaction
Le contentement
Le bonheur
Le plaisir
Le délire
La passion
L’enthousiasme
La surprise
L’étonnement
Être étonné
La colère
Le mécontentement
La susceptibilité
Être emporté
Violent
La honte
L’humiliation
La correction
L’honnêteté
La fierté
L’orgueil
Être hautain
Humain
Compréhensif
La méchanceté
Cruel
Sans coeur
Le courage
La volonté
La poigne
Être décidé
Être résolu
Aventureux
Agacement
Être excédé
L’ennui
La fatigue
Les embêtements
Étourdi
Tête en l’air
Hurluberlu
Faible
Fragile
Désarmé
Impuissant
Prétentieux
Crâneur
Sage
Judicieux
Sensé
Rêveur
Penseur…
LES ADJECTIFS
LIÉS AUX ÉMOTIONS ET AUX SENTIMENTS

L’adjectif qualificatif
Il donne des renseignements sur le nom qu’il accompagne.
Exemple : une femme triste
Triste est l’adjectif qui renseigne le nom femme, on sait que la femme est triste.
Un enfant énervé un chien agressif une stagiaire rêveuse
Enervé, agressif, rêveuse, triste sont des adjectifs qualificatifs



الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://halimb.ba7r.org
abdelhalim berri
المدير العام
المدير العام


الإسم الحقيقي : Abdelhalim BERRI
البلد : Royaume du Maroc

عدد المساهمات : 17478
التنقيط : 67424
العمر : 56
تاريخ التسجيل : 11/08/2010
الجنس : ذكر

مُساهمةموضوع: رد: Pour les classes 3/7...3/8...3/9    الثلاثاء 08 نوفمبر 2011, 13:08

L'île des SENTIMENTS

Il était une fois une île sur laquelle vivaient tous les sentiments et
toutes les valeurs humaines : la Bonne humeur, la Tristesse, la
Sagesse... ainsi que tous les autres, y compris l’Amour.
Un jour, on
annonça que l’île allait être submergée. Alors tous préparèrent leurs
embarcations et s’enfuirent. Seul l’Amour resta, attendant jusqu’au
dernier moment. Quand l’île fut sur le point de disparaître, l’Amour
décida de demander de l’aide.
La Richesse passa près de l’Amour dans un bateau luxueux et l’Amour lui dit :
"Richesse,
peux-tu m’emmener ?" "Je ne le peux pas car j’ai beaucoup d’or et
d’argent dans mon bateau et il n’y a pas de place pour toi."

Alors l’Amour décida de demander à l’Orgueil qui passait dans un magnifique bateau : "Orgueil, je t’en prie, emmène moi."
"Je ne peux pas t’emmener, Amour, tu pourrais détruire la perfection qui règne dans mon bateau."
Ensuite l’Amour demanda à la tristesse qui passait par là :
"Tristesse, je t’en prie, emmène moi." "Oh Amour" répondit la Tristesse "je suis si triste que j’ai besoin de rester seule."
Ensuite la Bonne humeur passa devant l’Amour, mais elle était si heureuse qu’elle n’entendit pas qu’on l’appelait.
Soudain une voix dit : "Viens, Amour, je t’emmène avec moi."
C’était
un vieillard qui l’avait appelé. L’Amour était si heureux et si rempli
de joie, qu’il en oublia de lui demander son nom. Arrivés sur la terre
ferme, le vieillard s’en alla.
L’Amour se rendit compte combien il lui était redevable et demanda au Savoir :
"Savoir, peux tu me dire qui est celui qui m’a aidé ?"
"C’est le Temps" répondit le Savoir"
"Le Temps ?", demanda l’Amour, "Pourquoi le Temps m’aurait-t’il aidé ?"
Le Savoir plein de sagesse répondit :
"Parce que seul le Temps est capable de comprendre combien l’Amour est important dans la vie".



الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://halimb.ba7r.org
abdelhalim berri
المدير العام
المدير العام


الإسم الحقيقي : Abdelhalim BERRI
البلد : Royaume du Maroc

عدد المساهمات : 17478
التنقيط : 67424
العمر : 56
تاريخ التسجيل : 11/08/2010
الجنس : ذكر

مُساهمةموضوع: رد: Pour les classes 3/7...3/8...3/9    الثلاثاء 08 نوفمبر 2011, 13:12

Gifs emoticones colère - gif emoticone colère - gifs smileys colère - gif smiley colère


















Gifs emoticones confus - gif emoticone confus - gifs smileys confus - gif smiley confus

















Gifs emoticones rire - gif emoticone rire - gifs smileys rire - gif smiley rire























Gifs emoticones content - gif emoticone content - gifs smileys content - gif smiley content























Gifs emoticones endormi - gif emoticone endormi - gifs smileys endormi - gif smiley endormi
































الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://halimb.ba7r.org
abdelhalim berri
المدير العام
المدير العام


الإسم الحقيقي : Abdelhalim BERRI
البلد : Royaume du Maroc

عدد المساهمات : 17478
التنقيط : 67424
العمر : 56
تاريخ التسجيل : 11/08/2010
الجنس : ذكر

مُساهمةموضوع: رد: Pour les classes 3/7...3/8...3/9    الثلاثاء 08 نوفمبر 2011, 13:40

Localiser dans
l'espace

Quelques expressions françaises permettent de
souligner la position d'un objet,d'un personnage,...voire même d'une
position personnelle vis à vis de quelque chose...ou de quelqu'un...nous aidant
ainsi à imaginer le lieu...le décor...même les sentiments....
Dans ces cas là,il faudrait commencer par
souligner quatre cas:

1-Le degré
d'éloignement:
là/là-bas/au loin/loin de/à
l'horizon/tout au bout(fond) de/à perte de vue....

2-Le degré de proximité:
ici/près(de)/contre/à
quelques pas/à côté de/non loin de.....

3-Le degré de l'horizontalité:
à gauche de../à droite
de.../au(beau) milieu de../à l'est de.../à l'ouest de.....

4-Le degré de la verticalité:
là-haut/en haut
de/sur/au-dessus(de)/au sommet(au pied)de/au nord(sud)de..



الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://halimb.ba7r.org
abdelhalim berri
المدير العام
المدير العام


الإسم الحقيقي : Abdelhalim BERRI
البلد : Royaume du Maroc

عدد المساهمات : 17478
التنقيط : 67424
العمر : 56
تاريخ التسجيل : 11/08/2010
الجنس : ذكر

مُساهمةموضوع: LOCALISER DANS L'ESPACE   الثلاثاء 08 نوفمبر 2011, 13:42

LOCALISER DANS L'ESPACE

Le tableau est en face des élèves.
-le portait du roi est au-dessus du tableau .
-la classe de français est à côté de celle d’Arabe.
-Collège Attacharouk est loin d’école AL Joulane.
-Je me trouve en face du bureau .
-La corbeille est située à gauche du professeur.
-La chambre de ma sœur est à 2 métres de la cuisine.
-La France se localise au nord de l’Espagne.
-Casablanca est à 15 km de Mohammedia
-Bruxelles est à 100 km de Liège.
- J'habite à proximité d'une mosquée





عدل سابقا من قبل abdelhalim berri في الأربعاء 09 نوفمبر 2011, 23:15 عدل 1 مرات
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://halimb.ba7r.org
soukaina laraichi
مشرفة عامة
مشرفة عامة


الإسم الحقيقي : soukaina laraichi
البلد : Maroc

عدد المساهمات : 440
التنقيط : 23065
العمر : 19
تاريخ التسجيل : 05/11/2010
الجنس : انثى

مُساهمةموضوع: رد: Pour les classes 3/7...3/8...3/9    الثلاثاء 08 نوفمبر 2011, 19:35




الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
abdelhalim berri
المدير العام
المدير العام


الإسم الحقيقي : Abdelhalim BERRI
البلد : Royaume du Maroc

عدد المساهمات : 17478
التنقيط : 67424
العمر : 56
تاريخ التسجيل : 11/08/2010
الجنس : ذكر

مُساهمةموضوع: رد: Pour les classes 3/7...3/8...3/9    الثلاثاء 08 نوفمبر 2011, 20:52





الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://halimb.ba7r.org
abdelhalim berri
المدير العام
المدير العام


الإسم الحقيقي : Abdelhalim BERRI
البلد : Royaume du Maroc

عدد المساهمات : 17478
التنقيط : 67424
العمر : 56
تاريخ التسجيل : 11/08/2010
الجنس : ذكر

مُساهمةموضوع: رد: Pour les classes 3/7...3/8...3/9    الخميس 10 نوفمبر 2011, 10:56

1) Le bonheur : السعادة


2) La joie : الابتهاج، السرور، الفرح


3) La gaieté : البهجة، السرور


4) Le contentement : الرضى


5) La satisfaction : الرضى، الارتياح


6) L’amour : الحب


7) L’affection : المحبة، التعلق


La passion : الولع، الهوى، الشغف


9) La sympathie : التعاطف، الود


10) L’attachement : التعلق


11) La tendresse : الحنان


12) La tristesse : الحزن


13) La mélancolie : الكآبة المبهمة


14) Le chagrin : الحزن، الكآبة


15) Le tourment : الهم، الألم


16) L’angoisse : الكرب، الغم، القلق


17) L’affliction : الحزن، الشجن، الأسى


18) La peine : الحزن


19) Le malaise : توعك المزاج، القلق


20) L’inquiétude : القلق، انشغال البال


21) L’amertume : المرارة، الكآبة


22) La colère : الغضب، الغيظ


23) La fureur : الهيجان، الجنون


24) L’indignation : النقمة، السُخط


25) La rage : الغضب الشديد


26) L’affolement : الجنون، الذعر


27) La peur : الخوف


28) L’épouvante : الرعب، الذعر، الهلع، الهول


29) La frayeur : الرعب، الهلع


30) L’effroi : الهلع، الرعب، الذعر، الخوف


31) La terreur : الخوف الشديد، الرعب


32) La panique : الرعب، الهلع


33) Le trac : الإرتباك


34) La douleur : الألم


35) L’impatience : نفاد الصبر


36) La déception : خيبة الأمل


37) La honte : الخزي، العار


38) La timidité : الخجل، الحشمة


39) La haine :

LA SOURCE BLOG DE YASSINE QASSIMI



الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://halimb.ba7r.org
nohaila
عضو نشيط
عضو نشيط


الإسم الحقيقي : nohaila maknass
البلد : MAROC

عدد المساهمات : 104
التنقيط : 22438
العمر : 19
تاريخ التسجيل : 04/11/2010
الجنس : انثى

مُساهمةموضوع: رد: Pour les classes 3/7...3/8...3/9    الجمعة 11 نوفمبر 2011, 00:23

:gkhytyyszritsi




الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
abdelhalim berri
المدير العام
المدير العام


الإسم الحقيقي : Abdelhalim BERRI
البلد : Royaume du Maroc

عدد المساهمات : 17478
التنقيط : 67424
العمر : 56
تاريخ التسجيل : 11/08/2010
الجنس : ذكر

مُساهمةموضوع: رد: Pour les classes 3/7...3/8...3/9    الثلاثاء 15 نوفمبر 2011, 23:27





الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://halimb.ba7r.org
هبة بيلا
نائبة المدير
نائبة المدير


الإسم الحقيقي : هبة بيلا
البلد : dima maroc

عدد المساهمات : 959
التنقيط : 24443
العمر : 19
تاريخ التسجيل : 16/09/2010
الجنس : انثى

مُساهمةموضوع: رد: Pour les classes 3/7...3/8...3/9    الأربعاء 16 نوفمبر 2011, 22:34




الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
alaa eddine
عضو متّألق
عضو متّألق


الإسم الحقيقي : ALAA EDDINE KENNOU
البلد : MAROC

عدد المساهمات : 9593
التنقيط : 45708
العمر : 20
تاريخ التسجيل : 11/10/2010
الجنس : ذكر

مُساهمةموضوع: رد: Pour les classes 3/7...3/8...3/9    الأربعاء 16 نوفمبر 2011, 22:40





                                                       
 


الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://halimb.ba7r.org
IKRAM TALABI
نائبة المدير
نائبة المدير


الإسم الحقيقي : IKRAM TALABI
البلد : Royaume du MAROC

عدد المساهمات : 2444
التنقيط : 27621
العمر : 19
تاريخ التسجيل : 27/11/2010
الجنس : انثى

مُساهمةموضوع: رد: Pour les classes 3/7...3/8...3/9    الإثنين 21 نوفمبر 2011, 13:26

merciiiiiiiiii bcp mon prof pour c leçons
:yerqyreYeER: :yerqyreYeER: :yerqyreYeER:
:frdmkjnbd: :frdmkjnbd: :frdmkjnbd:


[postbg=http://im52.gulfup.com/sXisG.jpg]
   
  
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://www.halimb.ba7r.org
IKRAM TALABI
نائبة المدير
نائبة المدير


الإسم الحقيقي : IKRAM TALABI
البلد : Royaume du MAROC

عدد المساهمات : 2444
التنقيط : 27621
العمر : 19
تاريخ التسجيل : 27/11/2010
الجنس : انثى

مُساهمةموضوع: رد: Pour les classes 3/7...3/8...3/9    الإثنين 21 نوفمبر 2011, 13:30

:kkkkkkkkkh: :kkkkkkkkkh: :kkkkkkkkkh:
:ppppooiu: :ppppooiu: :ppppooiu:
:uejgfxbnfw: :uejgfxbnfw: :uejgfxbnfw:


[postbg=http://im52.gulfup.com/sXisG.jpg]
   
  
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://www.halimb.ba7r.org
abdelhalim berri
المدير العام
المدير العام


الإسم الحقيقي : Abdelhalim BERRI
البلد : Royaume du Maroc

عدد المساهمات : 17478
التنقيط : 67424
العمر : 56
تاريخ التسجيل : 11/08/2010
الجنس : ذكر

مُساهمةموضوع: رد: Pour les classes 3/7...3/8...3/9    الإثنين 21 نوفمبر 2011, 14:10




الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://halimb.ba7r.org
IKRAM TALABI
نائبة المدير
نائبة المدير


الإسم الحقيقي : IKRAM TALABI
البلد : Royaume du MAROC

عدد المساهمات : 2444
التنقيط : 27621
العمر : 19
تاريخ التسجيل : 27/11/2010
الجنس : انثى

مُساهمةموضوع: رد: Pour les classes 3/7...3/8...3/9    الخميس 24 نوفمبر 2011, 14:29

:fgdsrhesb:


[postbg=http://im52.gulfup.com/sXisG.jpg]
   
  
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://www.halimb.ba7r.org
 
Pour les classes 3/7...3/8...3/9
استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي الرجوع الى أعلى الصفحة 
صفحة 1 من اصل 1

صلاحيات هذا المنتدى:لاتستطيع الرد على المواضيع في هذا المنتدى
COEUR DE PERE  :: منتديات المواد الدراسية :: اللغة الفرنسية FRANCAIS :: الثالثة اعدادي-
انتقل الى: